Développement urbain et services essentiels : le Maroc se mobilise

Share page with AddThis 21 recommandations ont émergé des débats du 11e colloque de (Re)sources, think tank international bien connu des professionnels de l'eau. En février dernier, au Maroc, il réunissait à Tanger experts et participants marocains.

Au programme, quatre tables rondes et autant de thématiques ayant trait à la construction de villes durables dans les pays en développement : le renforcement de la gouvernance, l’aménagement du territoire, le financement des services essentiels et la gestion du risque climatique.

Parmi ses constats, (Re)sources indique que de nombreuses villes du Sud sont aujourd'hui dépourvues d'une gouvernance à même d'assurer la mise en œuvre de directives élaborées à l'échelon national. Le think tank souligne aussi que dans les pays qui connaissent un fort taux de croissance urbaine, cette dernière prend souvent le pas sur le développement des services publics, ce qui conduit à détériorer les services de base.

Parmi les actions à mener, (Re)sources préconise le renforcement d’une collaboration multipartite autour des services essentiels et une politique foncière urbaine favorable aux plus pauvres afin de supprimer les zones de non-droit, réelle entrave au développement de l’accès aux services.