Nucleaire Cover

(Royaume-Uni)

Nucléaire : les robots de l’extrême

Avec l’acquisition de l’entreprise américaine Kurion en février 2016, Veolia a renforcé son offre pour le secteur nucléaire. En décembre dernier, Kurion, Asteralis et Alaron, entreprises du Groupe spécialisées dans l’assainissement et le traitement des déchets faiblement et moyennement radioactifs, ont été rassemblées au sein d’une même entité et sous un même nom, celui de Veolia.

Enjeu

Assainir et démanteler des installations abritant des quantités importantes de déchets faiblement et moyennement radioactifs, et assurer le traitement de ces déchets.

Objectif

Mener à bien les opérations de traitement des déchets et de maintenance dans des environnements extrêmement dangereux.

La réponse Veolia

Proposer une offre intégrée pour le secteur nucléaire, fondée sur un large portefeuille de technologies de pointe et de services personnalisés dont, notamment, une expertise avancée en matière de robotique.

L’activité Nuclear Solutions de Veolia est leader en matière de robotique, un ensemble de techniques particulièrement efficaces pour atteindre et manipuler les déchets faiblement et moyennement radioactifs, dans des lieux où les niveaux de radiation excluent toute intervention humaine.

Protéger les opérateurs des radiations

La robotique a pour vocation de relever les défis de la radiation. « Notre mission première est de ne pas exposer les opérateurs à des conditions dangereuses, explique Matthew Cole, coresponsable, avec Marc Rood, de la business line Access, spécialisée dans le domaine de la robotique. La forte exposition aux rayonnements ionisants est un risque spécifique de l’activité nucléaire. Dans les autres industries, il est toujours possible de neutraliser l’équipement, puis de réintroduire les opérateurs dans la zone une fois qu’elle a été sécurisée. En raison du danger extrême que présentent les radiations dans les installations nucléaires, il est en général impossible à l’homme d’y accéder pendant de longues périodes. » Pour répondre aux besoins de traitement des déchets nucléaires et de démantèlement des installations de ses clients (principalement des compagnies d’électricité et des entreprises publiques), la business line conçoit des équipements permettant d’effectuer ces tâches à distance. Même si les robots sont souvent utilisés, Matthew Cole insiste sur l’existence d’autres possibilités. « Nous nous considérons comme un fournisseur de solutions de manutention à distance, précise-t-il. Chaque installation est un cas à part, qui nous demande une réflexion préalable pour déterminer la façon dont nous allons pénétrer dans la centrale nucléaire ou dans la cuve pour la nettoyer. À nous ensuite de créer la boîte à outils et les équipements adaptés au contexte. » Outre son expertise en matière de robotique et de conception d’équipements, l’équipe a développé une connaissance extrêmement fine des environnements nucléaires : contamination, sûreté, risques de fuites, qualité des matériaux, effets des radiations sur la santé… Ce savoir-faire dans le contrôle de la contamination et des matériaux est ainsi utilisé dans des sites emblématiques, à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon ou à Sellafield, au Royaume-Uni, qui comptent parmi les sites de démantèlement et de retraitement du combustible les plus exigeants au monde.


Dans la salle de contrôle à distance

Dans la salle de contrôle à distance

de l’installation d’assemblage, d’intégration et de test d’Oxford Technologies (AIT), les ingénieurs utilisent le manipulateur maître-esclave « DEXTER» et le système de réalité virtuelle pour valider les tâches de manipulation à distance.


Dans la salle de contrôle à distance

Dans la salle de contrôle à distance

de l’installation d’assemblage, d’intégration et de test d’Oxford Technologies (AIT), les ingénieurs utilisent le manipulateur maître-esclave « DEXTER» et le système de réalité virtuelle pour valider les tâches de manipulation à distance.


Dans la salle de contrôle à distance

Dans la salle de contrôle à distance

de l’installation d’assemblage, d’intégration et de test d’Oxford Technologies (AIT), les ingénieurs utilisent le manipulateur maître-esclave « DEXTER» et le système de réalité virtuelle pour valider les tâches de manipulation à distance.


Dans la salle de contrôle à distance

Dans la salle de contrôle à distance

de l’installation d’assemblage, d’intégration et de test d’Oxford Technologies (AIT), les ingénieurs utilisent le manipulateur maître-esclave « DEXTER» et le système de réalité virtuelle pour valider les tâches de manipulation à distance.

Traiter la complexité

La business line Access de l’activité Nuclear Solutions de Veolia est également très présente sur le marché américain, où elle est experte en matière de procédés télescopiques capables de manipuler des équipements lourds et volumineux. Au Royaume-Uni, l’unité a mis au point des systèmes de manutention extrêmement sophistiqués permettant à l’opérateur d’exécuter des mouvements très précis dans des espaces confinés. Des outils de découpage, de nettoyage, de manipulation, de reconditionnement et d’inspection le rendent apte à gérer des situations aussi variées que les réparations sous-marines ou la récupération de débris de combustibles dans des réacteurs endommagés. Toutefois, l’avantage concurrentiel ne résulte jamais uniquement d’un catalogue de technologies et d’outils de pointe, note Matthew Cole. « Notre principal atout est notre expérience. Loin de nous contenter de fournir des équipements, nous proposons également une approche du démantèlement qui s’appuie sur des années d’expérience. Avec de multiples interventions dans de nombreuses centrales à notre actif, nous sommes aujourd’hui capables de reconnaître rapidement les bonnes des fausses bonnes solutions. Un équipement ne peut résoudre à lui seul les problèmes auxquels le marché est confronté. En revanche, notre bagage scientifique et technologique indiscutable nous permet d’intégrer cet équipement et de le déployer. C’est ce qui nous distingue de nos concurrents… »

« Nous nous considérons comme un fournisseur de solutions de manutention à distance. Chaque -installation est un cas à part. […]À nous de créer la boîte à outils et les équipements adaptés au contexte. »
Matthew Cole - Coresponsable d’Acces

Savoir faire unique dans la complexité

L’équipe de l’Access travaille en étroite collaboration avec d’autres filiales spécialisées de Veolia, telles que SARP Industries, Veolia Water Technologies, GRS Valtech. Elle vient ainsi compléter une offre déjà solide en matière de gestion des sites sensibles et affiner une approche globale du cycle de vie des déchets faiblement et moyennement radioactifs. Les services proposés par l’Access pour le secteur nucléaire ont vocation à être développés pour améliorer la sécurité des opérations et de la maintenance dans d’autres secteurs d’activité stratégiques pour le Groupe : démantèlement d’installations en fin de vie, secteurs pétrolier et gazier notamment.
L’équipe continue à innover. Elle développe de nouvelles technologies, imagine des logiciels et s’engage résolument dans la modélisation et les réalités virtuelle et augmentée. La business line planche également sur des projets liés à l’ingénierie mécanique et hydraulique et sur l’évaluation de la résistance des équipements aux radiations. La quête ultime ? Remplacer un être humain par une machine ayant des capacités équivalentes.
« Ne cédons pas à la facilité de sous-estimer la dextérité, l’intelligence, l’acuité visuelle et la capacité d’un être humain à manipuler des objets de toutes tailles dans cet environnement contraignant, explique Matthew. Ni de penser le faire de manière rentable. Ça reste notre Graal ! »

L’assainissement nucléaire, un marché à forte valeur ajoutée

La valeur du marché mondial du démantèlement nucléaire, traitement des déchets radioactifs compris, devrait croître de manière substantielle. En effet, au cours des trente prochaines années, de nombreuses centrales nucléaires en fin de vie devront être démantelées tandis que d’autres -seront redimensionnées. Dans les deux cas, il faudra traiter les équipements contaminés. Plus de 50 % du marché mondial se trouve aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni et en France, pays dans lesquels l’expertise et les compétences de Veolia sont déjà reconnues. Avec la création de son activité -Nuclear Solutions, Veolia est le seul groupe à offrir une gamme complète de technologies et de services pour l’assainissement, le démantèlement des installations et le traitement des déchets nucléaires faiblement et moyennement radioactifs.

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois