Les lacs nord-américains de plus en plus salés

Share page with AddThis La revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) publie une étude révélant que 44% des lacs américains subissent un processus de salinisation, non sans conséquence pour l’environnement.
Lake

© Fancy

D’après les 15 chercheurs signataires de cette étude, le salage systématique des routes pour faire fondre la neige et la glace  est le principal responsable : pratique apparue dans les années 1940, ce sont à présent  quelque 23 millions de tonnes de chlorure de sodium qui sont déversés chaque année sur les routes.

Fondée sur les données collectées pendant dix ans, cette étude porte sur 371 lacs d’eau douce de plus de quatre hectares, tous situés dans le Midwest et le Nord-Est des États-Unis. Si la tendance observée se confirme, certains lacs pourraient dépasser, d’ici à 50 ans, le seuil de salinité critique autorisé* par l’agence nationale de l’environnement (EPA).

Les auteurs rappellent que la bonne conservation des lacs d’eau douce est crucial  car ces écosystèmes sont essentiels pour la fourniture d’eau potable, le bon fonctionnement des milieux aquatiques, l’irrigation, la pêche et les activités de loisirs et du tourisme.

*230 mg L-1 (unité de concentration)