Return to my selection
18 février 2020

Avec le projet de design « The Weaves », Séoul tisse sa nouvelle toile urbaine

Soucieuse d’intégrer l’écologie et le design au cœur de son tissu urbain, la ville de Séoul a a initié un vaste plan de transformation des berges de la rivière Tancheon. L’objectif : redonner une place de premier plan à la nature dans la ville, sans perdre de vue le dynamisme de l’activité humaine, en évolution constante dans la mégalopole.

Dans le cadre d’un concours lancé par la municipalité, l’agence d’architecture et d’urbanisme néerlandaise MVRDV, qui conçoit des solutions innovantes globales dans de nombreux pays depuis plus de 20 ans*, a été choisie pour mettre en œuvre une refonte majeure de la vallée de la rivière Tancheon et jusqu’à la rivière Han en front de mer. 

 

Ce programme, baptisé « The Weaves », dont la construction devrait démarrer en 2021 pour s’achever en 2024, sera déployé sur quelque  630 000 m2. Il s’étend du quartier de Jamsil, où se situe notamment l’ancien stade olympique, au quartier d’affaires de Gangnam, qui connaît une expansion fulgurante depuis une quinzaine d’années.

  

Il s’articulera autour du point de convergence des  rivières Tancheon et Han, une zone de la capitale sud-coréenne connue pour la prédominance du gris et du béton (en raison de ses nombreux parkings et axes routiers suspendus).

 

Pour MVRDV, il s’agit de recréer un écosystème sain dans ce nouvel environnement urbain. Le projet établira ainsi une frontière « liquide » vertueuse entre la terre ferme, les rives et le milieu aquatique, en reprenant le tracé sinueux originel de la rivière Tancheon sur un kilomètre, ainsi qu’une transformation d’un tronçon important le long de la rivière Han**. Dans cet nouvel environnement de zone humide, le projet intégrera de nombreux espaces naturels fonctionnels : une végétation foisonnante, quelques îlots, des ruisseaux, des étangs, des bassins de rétention d'eau. Il intégrera également un entrelacs de pistes piétonnes et cyclables

 

Le jury de la municipalité a notamment choisi ce projet pour sa stratégie « exceptionnelle » qui s’attache à fournir aux citoyens des espaces dédiés à la flânerie, au repos mais aussi  aux événements festifs urbains. Un savant dosage entre écologie et dimension créative.

 

Comme le rappelle Winy Maas, fondateur de MVRDV, « The Weaves » est aussi un projet qui fait écho à l’identité historique locale : dans le quartier de Jamsil, célèbre pour son artisanat de la soie, ce design audacieux « rappellera les fils de soie enchevêtrés de son passé, d’une manière unique et ludique ». 

 

*À Séoul, MVRDV a notamment achevé en 2017 la transformation d’une autoroute des années 1970 en passerelle végétale.

**Ces travaux d'envergure seront réalisés par MVRDV, en collaboration avec NOW Architects et Seoahn Total Landscape Architecture, deux agences coréennes. 

Sources :

 https://www.designboom.com/architecture/mvrdv-seoul-waterfront-weaves-tancheon-korea-12-10-2019/

 https://www.innovant.fr/2020/01/03/limmense-projet-pour-verdir-seoul-devient-une-realite/

 https://www.mvrdv.nl/

 http://leblogdestendances.fr/deco/mvrdv-seoul-24588

 https://lumieresdelaville.net/autoroute-transformee-parc-a-seoul/

 https://www.seoahnrnd.com/about-us

 http://www.nowarch.com/en/

 

© SETBOUN PHOTOS_SIPA.