Return to my selection
28 juin 2017

Le dérèglement climatique affecte fortement la pêche maritime aux Etats-Unis

Une étude* du plateau continental nord-américain** menée par le NOAA montre que de nombreuses espèces de poissons et crustacés désertent leur habitat traditionnel à cause de l’élévation de la température des eaux. Les répercussions économiques seront importantes.

Fishing USA

© John Warden / SUPERSTOCK/SIPA

La publication recense les espèces les plus recherchées par les pêcheurs et dresse une carte prospective de leur migration.
 
Selon le NOAA, il faut s’attendre à un bouleversement de la répartition des zones traditionnelles de pêche.La raison principale est le réchauffement des eaux océaniques de grande profondeur, dont la température pourrait augmenter de 3,7 à 5°C d’ici la fin du siècle. Des poissons d’eaux froides comme le cabillaud ou le hareng pourraient ainsi migrer vers les régions polaires. À l’inverse, certains crustacés comme les homards viendraient coloniser la zone.
 
« Ce bouleversement impactera la gestion économique, sociale, écologique de cette immense zone côtière. Aussi il est important de comprendre ces études afin de s’adapter le mieux possible à ces changements », résume Kristin M. Kleisner, le principal auteur de cette étude.
 
 
* Marine species distribution shifts on the U.S. Northeast Continental Shelf under continued ocean warming, Progress in Oceanography (2017). Auteur principal : Kristin M. Kleisner, Northeast Fisheries Sciences Center, National Oceanic and Atmospheric Administration
 
** Le plateau continental Northeast U.S. Shelf, d’une surface de 310 000 km2, s’étend du golfe du Maine dans sa partie nord-est, au cap Hatteras, au sud, ce dernier plongeant dans les profondeurs de l’océan Atlantique. Deux grandes zones de distribution de pêche ont été cartographiées pour cette étude, avec une résolution de 10 kilomètres, un niveau jamais atteint jusque-là pour étudier le déplacement des espèces marines.