Return to my selection
16 novembre 2017

Dubaï précise sa stratégie pour lutter contre la chaleur

Limiter la température des îlots de chaleur urbains est devenu une priorité pour cette cité de 2,5 millions d’habitants. Les autorités municipales lancent un programme pluriannuel impliquant de nombreux secteurs : infrastructures énergie-eau, maraîchage, biodiversité, écologie, qualité de l’air, santé publique, zones d’activités, zones côtières et développement touristique.

La municipalité de Dubaï,  ville-capitale de l’Émirat éponyme, met en place une stratégie globale de lutte climatique, pour réduire la température particulièrement élevée de certaines zones urbaines ; au plus fort de l’été, la température peut avoisiner 50°C. Grâce à l’imagerie aérienne thermique, une première étape précisera les îlots de chaleur particulièrement affectés par l’élévation des températures.
 
Selon Alia Al Harmoudi, directrice des services à l’environnement de la ville, « ce travail préliminaire permettra de disposer d’images tridimensionnelles afin d’identifier ces phénomènes climatiques localisés, d’en comprendre la raison, et de prendre les mesures techniques qui s’imposent. »
 
Alia Al Harmoudi détaille les trois phases du programme :
            - identifier les bonnes pratiques dans tous les secteurs impliqués dans ce programme,
            -préparer les plans à plus ou moins long terme,  et hiérarchiser leurs priorités,
            - planifier la mise en oeuvre de ces plans en leur associant, dans un second temps, des indicateurs de performance.

© Teovel Iradon / Solent News / SIPA