Return to my selection
16 juin 2017

« L’arche de la fin du monde » victime du dérèglement climatique

La réserve mondiale de semences du Svalbard, installée au cœur du permafrost* de l’île norvégienne de Spitzberg, vient d’être inondée. Elle conserve les graines des cultures vivrières de la planète, afin de préserver la diversité génétique.

Svalbard
© Heiko / AP /SIPA

Le 22 mai dernier, l’entrée du Svalbard Global Seed Vault** (littéralement « chambre forte mondiale des graines »)   a été inondée par de la glace fondue. « Nous n’avions pas prévu que le permafrost ne serait plus là et qu’il subirait un climat aussi extrême » déclare au Guardian Hege Njaa Aschim, porte-parole du gouvernement norvégien. En effet, « Fin 2016 — l’année la plus chaude jamais enregistrée — les températures moyennes ont augmenté de 7 degrés par rapport à la normale au Spitzberg, provoquant le réchauffement du permafrost. »
 
L’incident remet en question la fiabilité de l’équipement destiné à préserver les graines sans intervention humaine. « Nous devons trouver des solutions. C’est une responsabilité que nous prenons très au sérieux » souligne Hege Njaa Aschim.
 
Propriété du gouvernement norvégien, le Svalbard Global Seed Vault a vu le jour en 2008 : à 1 120 kilomètres du pôle Nord, sur l’île de Spitzberg, en Norvège, ce bunker de 120 mètres de profondeur creusé dans la montagne à 130 mètres au-dessus de la mer conserve plus de 864 000 échantillons de graines des principales espèces alimentaires, comme le maïs, le riz, le blé, le niébé, le sorgho, l’aubergine, la laitue, l’orge, la pomme de terre… Sa mission : fournir une protection contre les pertes accidentelles de variétés dans les banques génétiques traditionnelles, d’où son surnom : « L’arche de la fin du monde ».

 --
* Terme de géologie désignant un sol dont la température se maintient en permanence à 0°C ou moins, pendant une période de deux ans. Également appelé pergélisol (tjäle en suédois, merzlota en russe), il couvre 20 % de la surface de la terre.


** Financé par diverses fondations dont la Fondation Rockefeller, la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation Syngenta mais aussi le gouvernement de Norvège, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Colombie, l’Égypte, l’Éthiopie, l’Allemagne, l’Inde, l’Irlande, l’Italie, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne, la Suède, la Suisse, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, ainsi que divers organismes privés.