Return to my selection
19 juillet 2017

Urban GreenUP : pour des solutions « Ville-Nature »

« Urban GreenUp » propose de réconcilier le monde urbain et la nature, Projet phare financé par la Commission européenne, il mobilise déjà vingt-cinq institutions publiques dans huit pays.

Izmir

© AP/SIPA

Le projet européen Urban GreenUp réunit huit villes dans le monde et  sera développé en deux temps. Trois villes pilotes expérimenteront l’implantation de corridors écologiques : Valladolid en Espagne, Liverpool au Royaume-Uni et Izmir en Turquie.
 
Fortes de ces premières expériences,  cinq autres villes pourront alors  élaborer leur propre plan de réintroduction de la nature en ville* : Ludwigsburg (Allemagne), Mantova (Italie), Chengdu (Chine), Binh Dinh (Vietnam) et Medelin (Colombie).
 
L’implication des universités de ces villes dans le projet « Urban GreenUp » a particulièrement séduit la Commission européenne, dans le cadre de son appel à projet « Horizon 2020, Societal Challenge », lancé en 2016.« Urban GreenUp » sera financé par l’Union européenne à hauteur de 14,8M€.
 
Les chercheurs de l’Université de Liverpool*, du département des Sciences de l’environnement et de l’Institut de biologie, ont largement contribué à l’élaboration du projet.
 
Il  est coordonné par Raúl Sánchez-Francés, chercheur au CARTIF Technology Center, centre spécialisé dans la recherche et l’innovation basé à Valladolid (Espagne).
 
« Ce n’est pas seulement un outil apportant des solutions techniques innovantes. Il permet aussi de valider le modèle économique lié à leur mise en œuvre. Cela en fera un outil de management référent au service d’une nouvelle manière de bâtir la ville durable » conclut Raúl Sánchez-Francés.                                       
 
*RUPs, pour Re-naturing Urban Plans.
 
** School of Environmental Sciences and Insitute of Integrative Biology