Return to my selection
15 octobre 2019

Accès à l’eau potable : un combat au quotidien pour le Sri Lanka

Selon une étude réalisée par l’agence de presse locale News 1st et l'Université de Peradeniya, dans le cadre du programme humanitaire Gammadda Research*, l'accès à l’eau potable reste un problème majeur au Sri Lanka.

Avec des précipitations annuelles avoisinant les 132 milliards de mètres cubes (auxquels s’ajoutent 50 milliards de mètres cubes d’eaux de ruissellement), et une capacité d'approvisionnement renouvelable estimée à 43,2 milliards de mètres cubes par an, le Sri Lanka dispose d’abondantes ressources en eau…mais inégalement réparties d’une région à l’autre. À cette disparité s’ajoutent les conséquences de travaux de maintenance insuffisants.
 
Puttalam, ville côtière à l’Est du pays, est située dans des zones touchées par la sécheresse. À l’occasion de leurs échanges avec la population locale, les membres du programme Gammadda Research ont constaté les difficultés quotidiennes des habitants pour pour accéder à une source d'eau salubre ou pour acheter de l’eau traitée.
 
Au-delà de la sécheresse, le manque d’entretien des systèmes déjà existants est une autre cause de pénurie en eau potable, comme dans l’Anuradhapura, la plus vaste province sri lankaise (Centre-Nord). Le manque d’eau disponible pour les cultures depuis deux ans constitue déjà un défi socio-économique de premier plan.
 
Cette situation problématique s’explique notamment par l’état de délabrement de près de 1 500 réservoirs sur les 3000 répartis à travers la province. Remplis de sédiments, ces derniers ont vu leur contenance diminuer au cours des dernières années.
 
Face à cette situation d’urgence, les autorités sri lankaises veulent initier plusieurs projets d’envergure pour se doter d’infrastructures adéquates. En août 2019, a débuté la construction du plus grand projet d'approvisionnement en eau potable du Sri Lanka, à partir de la collecte d’eau de pluie, dont le coût est estimé à plus de 11 millions de dollars**. Ce système devrait être opérationnel à l’horizon 2021.
 
*Gammadda est un programme de porte à porte conçu pour identifier les problèmes socio-économiques et environnementaux dans tout le Sri Lanka. Les auteurs de l’étude ont rencontré les habitants de nombreuses communautés, du 28 août au 16 septembre 2018, avant de présenter officiellement leurs conclusions à la bibliothèque de l'Université d'Oxford en juin 2019.
** estimation originale : 2 milliards de roupies sri lankaises
 
 
Sources :
 
https://www.newsfirst.lk/2019/09/20/access-to-drinking-water-and-water-resource-management/
 
http://www.pmdnews.lk/%E0%B7%80%E0%B7%90%E0%B7%83%E0%B7%92-%E0%B6%A2%E0%B6%BD%E0%B6%BA-%E0%B6%BA%E0%B7%9C%E0%B6%AF%E0%B7%8F%E0%B6%9C%E0%B6%B1%E0%B7%92%E0%B6%B8%E0%B7%92%E0%B6%B1%E0%B7%8A-%E0%B7%83%E0%B7%92%E0%B6%AF/
 
https://www.preventionweb.net/news/view/65924
 
http://www.sundaytimes.lk/article/1100794/construction-of-sls-largest-drinking-water-project-commences

© Eranga Jayawardena AP / SIPA