Return to my selection
7 novembre 2019

Pour sécuriser son approvisionnement en eau, l’Australie doit recourir à toutes les options disponibles

D’après le dernier rapport de la WSAA*, et face à la crise hydrique et à la forte pression démographique du pays, toutes les solutions permettant de garantir la sécurité de l’approvisionnement en eau de l’Australie doivent être étudiées sans tarder.

Sous l’effet combiné du changement climatique et de besoins en eau croissants, l’Australie affronte depuis plus de dix ans une longue période de sécheresse, surnommée décennie « big dry ».
 
Dans son rapport « Urban Water Update 2019 », la WSSA estime qu’il sera nécessaire de planifier et d’étudier les besoins futurs du pays, en intégrant plusieurs critères : une population estimée à 30 millions d’habitants d’ici à 2033**, des précipitations réduites, des épisodes de chaleur extrême et une sécheresse aggravée résultant du changement climatique.
 
L’Association insiste par exemple sur le potentiel de l’intégration des eaux de pluie en milieu urbain. Une clé d’entrée majeure pour lutter contre les îlots de chaleur, mais aussi pour assainir les voies navigables empruntées pour le tourisme et la pêche commerciale, ou encore pour améliorer la cohésion sociale et l’harmonie des paysages. Toutefois, les solutions innovantes portant sur la réutilisation des eaux fluviales, notamment, se heurtent à des barrières législatives qui ralentissent significativement leur développement, déplore la WSAA.
 
Or, selon des recherches menées en août 2019, le changement climatique menace de plus en plus l’approvisionnement en eau potable de villes comme Sydney et Melbourne.  Et contrairement aux 35 villes dans le monde*** qui ont intégré des eaux usées épurées à leur approvisionnement en eau potable, l’Australie accuse un retard critique dans ce domaine, estime la WSAA.
 
La WSAA souhaite aussi développer des technologies de traitement plus avancées, permettant d’injecter directement l'eau dans les aquifères, pour mieux la réutiliser d'ici 20 à 30 ans.
 
 
* La Water Services Association of Australia (WSAA) est l’organisme de référence du secteur des eaux urbaines en Australie. Ses membres fournissent des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement à plus de 20 millions de clients en Australie et en Nouvelle-Zélande, ainsi qu’à plusieurs des plus grandes entreprises industrielles et commerciales en Australie.
** Estimation officielle de la population actuelle de l’Australie est de 25 000 000. Source https://australian-population.com
*** « Un îlot de chaleur est caractérisé par une température de surface ou de l’air plus élevée en zone urbaine qu’en périphérie de la ville », source : https://www.o2d-environnement.com/observatoires/ilots-de-chaleur-urbains/
**** WSAA Urban Water Update 2019 report, “Drought Growth and liveability”, p.14.

 
Sources :
https://www.governmentnews.com.au/report-wants-all-options-for-water-security/
https://www.wsaa.asn.au/sites/default/files/publication/download/WSAA%20Urban%20Water%20Update%202019%20-%20Drought%20Growth%20and%20Liveability%20WEB.pdf
https://www.smh.com.au/environment/climate-change/quite-scary-rising-temperatures-threaten-melbourne-sydney-s-water-security-20190801-p52cz7.html
https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/developpement-durable-recycler-eaux-usees-solution-avenir-49694/
https://www.pc.gov.au/inquiries/completed/water-reform/national-water-initiative-agreement-2004.pdf

© Stuart Forster / REX / SIPA