Return to my selection
20 juillet 2016

Fragilité et résilience des 10 plus grandes villes du monde

Les urbains ne sont pas égaux face aux impacts climatiques et ce sont bien les villes du Sud qui restent les plus fragiles. Sans surprise.

L’adaptation au dérèglement climatique diffère d’une grande ville du monde à l’autre. Un constat sans surprise, encore fallait-il le prouver.

Une étude réalisée par le University College London (UCL) démontre ainsi que les dépenses liées aux politiques d’adaptation des 20 plus grandes villes du monde varient de 15 M£ pour Addis-Abeba, capitale éthiopienne, à quelque 1 600 M£ pour la mégalopole new-yorkaise. Elle souligne aussi que les fonds utilisés protègent davantage les biens que les personnes, particulièrement dans les pays en développement.

Et de rappeler un constat planétaire : le financement des mesures d’adaptation ne représente que 0,38 % du PIB mondial.