Return to my selection
18 avril 2019

Aléas climatiques : réformes de l'eau et résilience, deux objectifs clés pour l'agriculture en Australie

L'action des pouvoirs publics sera nécessaire pour atteindre les objectifs de production affichés par l’agriculture australienne d’ici à 2030. Cette dernière devra aussi s’adapter à des épisodes climatiques qui s'annoncent de plus en plus extrêmes.

Si la production agricole australienne poursuit la même trajectoire qu'aujourd'hui, sa valeur devrait atteindre   84 milliards de dollars australiens d'ici à 2030. Un chiffre que la "National Farmers Federation" voudrait réhausser à 100 milliards
 
Toutefois, deux paramètres importants doivent être intégrés pour accompagner de manière efficace et responsable les agriculteurs australiens dans les défis à relever.
 
Tout d'abord, les aléas du climat, dans un pays frappé régulièrement par des grandes sécheresses et des inondations. Leur fréquence et leur intensité augmentent chaque année, influant inévitablement sur la production agricole et les revenus qu'elle génère. Les agriculteurs devront désormais rapidement adapter leur travail quotidien à ces phénomènes, et faire preuve d’une grande capacité de résilience face aux variations climatiques.
 
Les ambitions affichées par la "National Farmers Federation" dépendront  également directement de la capacité du secteur à gérer durablement la ressource en eau, dans une région du monde où les réserves hydriques tendent à se raréfier.

© Chameleons Eye_Shutters_SIPA