Return to my selection
24 avril 2018

Premier sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI)

L’initiative lancée par la France et l’Inde en 2015 lors de la COP 21*, regroupe à ce jour 60 pays signataires. Objectif : installer 1 000 GW de puissance solaire dans 121 pays situés proche de l’équateur, d’ici à 2030.

A l’issue de ce sommet fondateur qui s’est tenu à New Delhi, l’ASI a rappelé ses ambitions : mobiliser 1 000 milliards de dollars pour financer la mise en œuvre de toute une palette de projets solaires, de l’installation de pompes et de purificateurs d’eau solaires à celle de centrales photovoltaïques. À ce jour, sur les 60 pays membres ayant signé l’accord-cadre**, 30 l’ont ratifié.
 
L’engagement de l’Inde et de la France se concrétise directement sur les territoires : l’Inde, qui accueillera le  secrétariat de cette coalition internationale, ambitionne de générer 100 GW d’électricité solaire d’ici à 2022, contre 13 GW actuellement. Pour sa part, la France financera des projets à hauteur de 1 milliard d’euros d’ici à 2030. 300 millions d’euros ont déjà été investis, sous l’égide de l’Agence française de développement.
 
 
 
* 12 décembre 2015 : Premier accord universel pour le climat approuvé à l’unanimité par les 196 délégations (195 États + l’Union européenne).
** Framework Agreement on the Establishment of the International Solar Alliance (ISA)

© Jacques Witt - SIPA