Colombie

(Colombie)

Avec ses “observateurs”, Veolia fait rimer préservation de l’environnement et reconversion

Imaginer un nouveau métier combinant promotion de l’environnement et réinsertion professionnelle… c’est l’idée soumise à Veolia par des opérateurs de terrain pour accompagner certains de leurs collègues incapables de réintégrer leur poste après des problèmes de santé. À Carthagène, dans le nord de la Colombie, où le Groupe gère les services de nettoiement urbain, l’initiative est en place depuis 2016. Et a reçu le Trophée des initiatives RH 2019 de Veolia, dans la catégorie « Responsabilité sociale, diversités et cohésion ».

Les « observateurs de l’environnement » en chiffres

7 observateurs sont en activité dans 20 localités
15 ateliers de formation ont été organisés à leur intention
80 ateliers de sensibilisation à l’environnement ont été proposés aux communautés locales
600 plantes ont été semées depuis le lancement de l’initiative.
93 % des habitants apprécient le rôle des observateurs et 87 % sont satisfaits de l’entretien des points de collecte et de l’impact positif sur leur quartier.

Après une maladie longue et souvent invalidante, reprendre son poste de travail n’est pas évident… Or, si elles ne veulent pas perdre leurs talents, les entreprises doivent s’adapter, voire innover. Chez Veolia en Colombie, la fonction “observateur de l’environnement” a ainsi été créée pour ce type de situation. Après qu’un médecin a évalué leur état de santé, les collaborateurs, très attachés au Groupe et soucieux de s’investir pour l’environnement, sont formés à leur nouveau poste. Leur mission : améliorer les points de collecte des déchets et éradiquer les dépôts en « décharges sauvages », mais aussi dépolluer les espaces verts, notamment en sensibilisant leurs visiteurs et le voisinage. Pour cela, ils apprennent à trier les déchets à la source et à en faire la pédagogie, et reçoivent des conseils pour entretenir des parcelles de terrain et y semer des plantes.

Disposant chacun d’un périmètre d’action, les “observateurs” mettent en pratique leur formation et enracinent une nouvelle culture environnementale auprès des populations riveraines de ces espaces verts.

Grâce aux échanges avec les habitants et à leur action concrète, des secteurs comme le parc de Manzanillo, où les déchets s’accumulaient depuis des années, ont désormais retrouvé un nouveau souffle.

« Dans ce parc, Veolia a eu un impact très positif : les espaces verts ont été réhabilités grâce aux plantes semées, et les riverains sensibilisés à l’importance de jeter leurs déchets non plus par terre, mais dans les bacs prévus à cet effet », explique María Del Carmen Barco, habitante de Carthagène.

Un nouveau souffle également pour les “observateurs”, car ils ont l’opportunité de se reconstruire dans un cadre bienveillant qui leur offre au quotidien la satisfaction de constater l’impact de leur action sur l’environnement.

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois

Mot clé

Innovation - R&D