La blockchain révolutionne la pratique des enchères inversées

Published in the dossier of décembre 2020

Dans le contexte de crise sanitaire mondiale, les directions des achats sont en première ligne, exposées au risque de rupture des transactions au niveau de la chaîne d'approvisionnement. Un risque majeur qui peut s'avérer très coûteux : en effet, lorsque les villes sont verrouillées par le confinement, toute négociation directe avec les fournisseurs devient impossible et les approvisionnements s'interrompent de facto.
Des risques désormais maîtrisés chez Veolia grâce au développement en Chine, en pleine pandémie, d'une plateforme numérique d'enchères inversées1 dédiée aux appels d'offres, fondée sur la technologie blockchain2.

Au cœur de la crise de la Covid-19, cette innovation s'est révélée cruciale : les mécanismes d'appel d'offres – notamment ceux liés à la fourniture de charbon – ont pu être intégralement assurés en ligne.
Au final, la plateforme combine tous les avantages : sécurité, traçabilité et coût réduit des transactions. Cet outil digital fait non seulement économiser des frais administratifs, mais il garantit aux équipes locales l'obtention des prix les plus compétitifs sur le marché libre. Car la plateforme permet de comparer et classer, automatiquement et au moment de la transaction, les offres de tous les fournisseurs potentiels. Chacun d'eux se voyant par ailleurs attribuer une identité aléatoire, le risque de collusion (et donc de distorsion des prix) s'en trouve minimisé. Enfin, l'outil étant détenu à 100 % par Veolia, son utilisation n'entraîne aucun frais de licence. Après trois enchères sans aucun incident depuis le début de la crise sanitaire, la méthode va être étendue à d'autres appels d'offres pour d'autres matières premières. Une façon pour Veolia de parer d'autres potentielles situations de crise, où les négociations en face-à-face seraient de nouveau rendues impossibles.

1 Dans l'enchère inversée, celui qui remporte la mise est celui qui offre le prix le plus bas. Levier majeur de performance achats dans un monde numérique, ce système d'enchères permet de mettre en concurrence des fournisseurs en intégrant plusieurs critères de choix complexes dès l'appel d'offres et de sécuriser la négociation et la contractualisation dès la naissance de la relation fournisseur.

2 La blockchain est une technologie de stockage et de transmission des données, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe de contrôle. Techniquement, il s’agit d'une base de données distribuée dont les informations et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs, formant ainsi une chaîne. L'ensemble est sécurisé par cryptographie.