Return to my selection
29 mai 2019

Du bois « transparent » comme matériau écologique de construction

Une équipe scientifique suédoise a mis au point un bois expérimental translucide qui absorbe, stocke et libère de la chaleur. Conçu pour être, à terme, entièrement biodégradable, ce bois composite pourrait être employé dans la construction de bâtiments éco-efficients.

Ce bois « transparent » conçu par l’équipe de chercheurs du KTH Royal Institute of Technology de Stockholm1présente de nombreuses propriétés : outre celles optiques et thermiques, le matériau supporte de lourdes charges, ce qui laisse entrevoir son utilisation prometteuse dans la conception et la construction demaisons et bâtiments écologiques.

 

Trois ans ont été nécessaires pour concevoir un tel bois, en l’occurrence du balsa. Les scientifiques ont dû d’abord retirer la lignine2de ses parois cellulaires, pour lui donner un aspect transparent. Laissant ainsi passer la lumière, il devenait intéressant d’en contrôler sa diffusion. Les chercheurs ont alors injecté de l’acrylique3dans les parois du bois devenu poreux pour le protéger de l’humidité. Ils ont également ajouté un polymère4, le polyéthylène glycol (PEG5), capable de stocker de la chaleur.

 

Là se situe l’innovation majeure : le bois ainsi traité est alors capable non seulement d’éclairer et de chauffer les maisons durant la journée, à l’instar du verre voire du métal, mais aussi d’utiliser l’énergie accumulée durant la journée au service de l’espace intérieur, au moment où le soleil se couche. Prochain objectif ciblé par les chercheurs : améliorer davantage sa capacité de stockage pour le rendre encore plus économe en énergie.

 

« Le PEG et le bois sont à la fois biologiques et biodégradables », précise Lars Berglund de l’Institut suédois, à l’initiative de ce programme de recherche. Il note cependant que « la seule partie qui ne l’est pas est l’acrylique, mais elle pourrait être remplacée par un autre polymère biologique. » 

 

L’industrialisation de cette avancée technologique est d’ores et déjà envisagée. Les chercheurs estiment que ce bois translucide pourrait être disponible pour des applications de niche en design intérieur d’ici à 5 ans. 

 

1 Programme « Biokomposter », KTH Royal Institute of Technology, Stockholm.

2 La lignine est l’un des principaux composants du bois, avec la cellulose.

3 L’acrylique est un polymère servant à la fabrication de produits de synthèse (résines), et par extension désigne des fibres textiles artificielles.

4 Polymère : macro molécule résultant de la combinaison de plusieurs molécules

5 Connu sous le nom de « matériau à changement de phase », le PEG est un solide qui fond à une température de 27° C et stocke de l’énergie durant le processus. La température peut être ajustée en utilisant différents types de PEG. 

Source : Enerzine, Du bois transparent qui absorbe, stocke et libère la chaleur !, avril 2019.

 

 

© Gerard Lacz/Rex Feature/REX/SIPA