Brasseurs solidaires pour un meilleur accès à l’eau en Afrique

250 brasseurs dans le monde se sont regroupés pour améliorer l’accès à l’eau au Malawi.

250 000 livres sterling (env. 282 000 euros), c’est la somme que les brasseurs ont réunie pour financer un ensemble de projets d’accès à l’eau dans ce pays du sud-est de l’Afrique. Une initiative solidaire qui prévoit, d’ici à 2021, de réhabiliter des puits, de percer des forages, de construire des systèmes sanitaires et de cartographier les sources potentielles d’eau.
 
65 000 Malawiens voient déjà leur quotidien s’améliorer dans le cadre de ce projet. Au terme du programme, 100 000 résidents devraient en bénéficier.
 
Brewgooder, brasseur écossais, est le coordinateur et l’opérateur de l’initiative. Il collecte les dons des 250 brasseurs issus de 24 nations différentes, planifie et met en œuvre les projets sur le terrain.
 
Ce programme s’intègre à une mission solidaire de long terme (Give Water) que s’est fixée ce brasseur dès 2016 ; elle vise l’accès à l’eau potable pour un million de personnes d’ici à 2025. À ce jour, 132 projets ont été financés.
 
Une mission qui s’inscrit dans une série d’initiatives de responsabilité sociétale élargie prises par les grands brasseurs dans le monde concernant une meilleure gestion de la rareté de la ressource en eau de leurs propres activités. Heineken et Carlsber développent des programmes de moyen terme d’économie de la ressource dans le monde (2020- 2030), respectivement  ‘Every drop’* et  « 2030 zero water waste target ». Deux autres brasseurs au Royaume-Uni** se sont engagés à maîtriser l’ensemble du cycle de l’eau nécessaire à la fabrication de leurs produits.
 
 
*Heineken s’engage à optimiser la circularité de l’eau dans les régions frappées par le stress hydrique, à traiter 100 % de ses eaux usées de process dans le monde, à réduire ses besoins en eau dans ces régions, en réduisant sa consommation moyenne de la ressource de 3,2 hectolitres par unité de production à 2,8 hl. Et dans les autres parties du monde moins exposées, de passer de 3,5 hl à 3,2 hl.
**Glasgow-based Te nnent et Southwald-based Adnams

© KB Mpofu / AP / SIPA