Return to my selection
5 septembre 2017

Climeworks, première entreprise au monde à vendre du CO2 atmosphérique

Fondée en 2009 par deux ingénieurs suisses, l’entreprise vient de commercialiser ses 900 premières tonnes de CO2. Son client, installé à proximité, cultive fruits et légumes sous serres.

Chritoph Gebald et Jan Wurzbacher, deux ingénieurs suisses, ont breveté un procédé technologique innovant de capture atmosphérique du CO2 : le DAC*.   Celui-ci est capable de filtrer directement le gaz carbonique présent dans l’air ambiant, grâce à un dispositif installé sur le toit d’un site de stockage des déchets. Grâce à un procédé chimique,  le CO2 se dépose sur les filtres ; chauffé à 100°C, il est alors récupéré puis stocké.
 
La livraison régulière de ce gaz  à une entreprise maraîchère** est assurée ensuite par un pipeline souterrain de 400 mètres. Demain, Climeworks compte bien travailler avec d’autres industriels, notamment du secteur des boissons, de l’agro-alimentaire et de l’agriculture industrielle.
 
Cette première commercialisation, issue des technologies pionnières dites « à émissions négatives** », marque une étape importante dans le déploiement des solutions de captage du CO2.L’enjeu est d’atteindre l’objectif fixé par l’accord de Paris : limiter l’élévation de la température moyenne du globe à 2°C d’ici la fin du siècle.
 
Climeworks a pour ambition de soustraire 1 % des émissions globales de C02 de l’atmosphère dès 2020.
 
* DAC : Direct Air Capture
**Gebrüder Meier Pimanatura AG (Zurich)
*** negative emissions technologies

© SIPA / Julia Dunlop