Return to my selection
16 juillet 2019

Avec le changement climatique, la Sibérie deviendra plus habitable d’ici à la fin du siècle

Une étude publiée dans la revue Environmental Research Letters* révèle que le changement climatique pourrait rendre d’immenses territoires jusqu’alors glacés de la Russie asiatique propices aux migrations humaines. Et ce dès la fin du XXIe siècle…

À propos de ce territoire, qui représente 77 % de la superficie de la Russie et 27 % de sa population, « nous voulions vérifier si les changements climatiques à venir pouvaient le rendre plus habitable pour les humains », déclare Elena Parfenova, pilote d’une équipe de scientifiques issus du Centre de recherche fédéral de Krasnoyarsk (Russie) et de l’Institut national de l’aérospatiale (États-Unis).
 
Les chercheurs ont ainsi analysé les températures et les précipitations annuelles des mois de janvier et de juillet dans la région. Puis ont travaillé sur leurs effets respectifs sur trois indices climatiques importants pour les moyens de subsistance de l'homme : le potentiel écologique du paysage**, la rigueur de l'hiver et la couverture du permafrost.
 
« Nous avons constaté des hausses de température variant de 3,4°C à 9,1°C en plein hiver et de 1,9°C à 5,7°C en plein été, d’ici à 2080 », poursuit Elena Parfenova. Autant d’éléments qui ont permis à l’équipe d’élaborer deux scénarios : le premier, le plus chaud, prévoit une augmentation du potentiel écologique du paysage dans plus de la moitié du territoire ; le second l’estime à 15 % du territoire.
 
« La Russie asiatique est actuellement extrêmement froide. Dans un climat futur plus chaud, la sécurité alimentaire en termes de répartition des cultures et de capacité de production deviendra suffisamment favorable pour que des groupes de populations envisagent de s’y installer », ajoute-t-elle. « Cependant, un développement foncier approprié dépend des politiques sociales, politiques et économiques des autorités. Les terres dotées d'infrastructures développées et à fort potentiel agricole seraient évidemment peuplées en premier ».
 
Or, dans ces vastes étendues de la Sibérie et de l'Extrême-Orient, les stratégies viables de développement économique à long terme dépendront avant tout de la rapidité des décisions d’investissement des pouvoirs publics.
 
 
*Assessing landscape potential for human sustainability and 'attractiveness' across Asian Russia in a warmer 21st century - Elena Parfenova, Nadezhda Tchebakova and Amber Soja - 7 June 2019
**Ou Ecological Landscape Potential (ELP). Cet indicateur permet d’estimer dans quelle mesure des zones peuvent être habitables par des humains. Il intègre des mesures de chaleur et d’eau favorables au développement de la végétation.

Source : https://interestingengineering.com/climate-change-could-make-siberia-habitable

© Anton Karliner/SIPA