Return to my selection
24 octobre 2019

La Déclaration de Sao Paulo au service des villes résilientes

Annoncée en septembre 2019 à la conférence Catalysing Sustainable Urban Futures qu’organisait la Plate-forme mondiale pour les villes durables (Global Platform for Sustainable Cities - GPSC)), la Déclaration de Sao Paulo pour un urbanisme durable (Sao Paulo Statement on Urban Sustainability) plaide pour une action intégrée pour lutter contre le changement climatique, la perte de biodiversité et les inégalités sociales.

Selon les termes de l’Accord de Paris, les villes - et les 80 % de PIB mondial qu’elles génèrent - sont considérées comme faisant partie de la solution au changement climatique.

 Les solutions intégrées aux problèmes d’aménagement urbain et d’inégalité sociale, qui atténuent le changement climatique et préviennent la perte de biodiversité, peuvent être un moyen de promouvoir une croissance verte, concurrentielle et faiblement émettrice de carbone, mais aussi de construire des sociétés résilientes et inclusives où il fait bon vivre.

 C’est pourquoi, à l’occasion de la conférence de Sao Paulo, une vingtaine de villes — Abidjan, Dakar, Helsinki, Paris, La Paz, Melaka, São Paulo… — ont approuvé la Déclaration sur la durabilité urbaine. Elles s’engagent ainsi à soutenir leur développement en intégrant dans leurs politiques urbaines des considérations environnementales : objectifs de réduction des émissions, plans d'action locaux pour la biodiversité, solutions d’expansion d’infrastructures urbaines vertes fondées sur la nature ou encore résilience urbaine accrue.

 Et si leurs problématiques diffèrent d’un lieu à l’autre, elles sont nombreuses à avoir élaboré leurs propres solutions intégrées, en adoptant toute une palette de mesures : de « la fixation de faibles cibles d’émissions en vue de devenir neutres en carbone » jusqu’à « la promotion de l’inclusion sociale, tout en cherchant des solutions au changement climatique, à la perte de biodiversité et au développement économique ».

 L’ambition des villes d’intervenir contre la perte de diversité biologique devrait par ailleurs être renforcée par le Cadre de biodiversité de l’après-2020, lors de la COP15 à Kunming (Chine), fin 2020*.

Source : https://www.thegef.org/news/sao-paulo-statement-urban-sustainability

*Fin 2020, à Kunming (Chine), aura lieu la COP15 de la Convention sur la diversité biologique qui verra l’adoption d’un nouveau cadre mondial pour la gouvernance de la biodiversité après 2020.

© JPDN / SIPA