Return to my selection
12 octobre 2017

Une plateforme pour atténuer l’impact des catastrophes naturelles en Afrique

Des services modernisés et mutualisés fourniront des alertes en temps réel sur les conditions hydrologiques, météorologiques et climatiques du continent.

500 délégués, parmi lesquels des responsables gouvernementaux, des représentants des secteurs public et privé issus de tous les pays d’Afrique, se sont réunis le 12 septembre à Addis-Abeba (Éthiopie) pour assister au premier Forum Hydromet* de la conférence ministérielle africaine sur la météorologie (AMCOMET). Leur objectif : « optimiser les services hydrométéorologiques** pour réduire à la fois les pertes provoquées par les catastrophes naturelles et stimuler la croissance économique », précise le communiqué du Groupe de la Banque mondiale, l’un des partenaires de ce Forum.
 
Le Forum a décidé de lancer une plateforme regroupant l’ensemble des services hydrométéorologiques. Celle-ci  permettra aux agences gouvernementales de mieux se préparer aux effets du dérèglement climatique. Petteri Taalas,  secrétaire général de l’Organisation mondiale météorologique, souligne : « Elles s’appuieront sur des informations et des données précises réactualisées en permanence, ce qui permettra également aux secteurs industriels sensibles de prendre les décisions qui conviennent pour protéger leurs entreprises ».
 
La Banque mondiale rappelle qu’au cours « des 20 dernières années, les catastrophes naturelles auront coûté 10 milliards de dollars au continent africain ».
 
*www.gfdrr.org/amcomet-africa-hydromet-forum-2017
**L’hydrométéorologie est une discipline scientifique qui s’intéresse aux phénomènes atmosphériques, météorologiques, hydrologiques et climatiques. Source GFDRR

©Tsvangirayi Mukwazhi-AP-SIPA