Return to my selection
22 janvier 2020

L’Inde et la Suède, deux pays réunis autour de l’innovation

Lors d’une visite officielle en Inde début décembre 2019, le roi de Suède Carl XVI Gustaf a inauguré avec le Premier ministre Narendra Modi le 4e dialogue au sommet Inde-Suède sur la politique de l'innovation, notamment autour des domaines stratégiques tels que la santé numérique, l'intelligence artificielle (IA), la mobilité future et l’économie circulaire.

Pour les deux dirigeants, un souhait partagé : construire de grandes convergences sur les questions d'intérêt commun. Pour pérenniser ce rapprochement, Inde et Suède ont mis en place une plateforme réunissant plusieurs ministères ainsi que des représentants du secteur privé et du monde universitaire. Objectif assigné : devenir un outil stratégique au service d’orientations politiques communes, sous le prisme de l’innovation. 

 

Une coopération incarnée par le lancement d’un projet pilote : « Agri-Waste to High Energy Biocoal », destiné à convertir en charbon vert les chaumes de riz à Mohali, dans le Pendjab. Les deux chefs d’État ont inauguré ensemble le lieu emblématique de ce projet : une usine de torréfaction* construite grâce à un protocole d’entente entre l'Institut national de biotechnologie agroalimentaire de Mohali et l’entreprise suédoise Bioendev

 

Le charbon vert que produira cette usine à partir de déchets de cultures non utilisés, devrait émettre 20 fois moins de CO2que le charbon classique. Selon Bioendev, ce procédé permettra également de remplacer 21 millions de tonnes de charbon fossile chaque année, soit 48 millions de tonnes en équivalent dioxyde de carbone. Quant aux agriculteurs, ils en tirent une nouvelle source de revenus, la production de biocharbon leur permettant d’accéder aux filières commerciales des agro-déchets.

 

Parmi les autres annonces majeures, on trouve le programme de recherche industrielle dédié aux « villes intelligentes et technologies propres » et à « la numérisation et l’Internet des objets ». L’ambition : commercialiser le maximum de technologies d’ici à deux ans, grâce notamment aux financements du Département indien des Sciences et de la Technologie (DST) et de l'agence suédoise de l'innovation Vinnova. Également, 20 projets bilatéraux en informatique et science des matériaux, dans le cadre d’un programme de bourses indo-suédoises. Le Conseil suédois de la recherche financera ce programme à hauteur de 14 millions de couronnes suédoises (SEK) soit plus de 1,3 M€ sur 2 ans.

 

Autre programmation de 2020 : un projet lié à la santé numérique, porté par le département indien de la biotechnologie et Vinnova, destiné à fournir des solutions de santé évolutives, durables et flexibles dans les deux pays, en utilisant les technologies fondées sur l'intelligence artificielle.

 

En matière de réseaux intelligents, le programme de recherche industrielle porté par le secteur privé sera cofinancé par le ministère indien des Sciences et de la Technologie et l'Agence suédoise de l'énergie,. D’ores et déjà, cette dernière devrait allouer 25 millions de SEK (près de 2,4 M€) à ce programme sur 4 ans. Enfin, l’esprit d’entreprise va souffler sur les équipes mutualisées du KTH Royal Institute of Technology et de l'IIT Madras. Elles mettront en place quatre centres d'excellence en innovation et entrepreneuriat, dont le premier ouvrira à Chennai.

 

* Procédé thermique permettant de convertir la biomasse en un matériau présentant des propriétés similaires à celles du charbon fossile. 

 

Sources : 

https://weather.com/en-IN/india/news/news/2019-12-03-india-sweden-pilot-project-tackle-stubble-burning?par=flipboard_in

 

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2019-12/02/content_75469854.htm

 

https://weather.com/en-IN/india/pollution/news/2019-11-29-swedish-firms-convert-stubble-green-coal-home-decor

 

http://www.bioendev.se/

 

 

© Ajay Aggarwal/REX/SIPA