Return to my selection
10 avril 2017

Un projet international pour produire de l’eau potable à Masdar

L’Institut de recherche de Masdar (Emirats Arabes Unis) et l’Université de Manchester (Royaume-Uni) se mobilisent pour développer de nouvelles techniques de dessalement membranaire à base de graphène*.

Masdar
© Photothèque Veolia / Stéphane Lavoué

Le département britannique de la Stratégie industrielle** finance des partenariats dans le domaine du développement durable avec les principaux instituts de recherche et universités du Golfe.
Parmi les 172 projets innovants sélectionnés en juin dernier, celui de l’Institut de Masdar et de l’Université de Manchester a été retenu et sera financé à hauteur de 500 000 $ US (environ 465 500 €). Le Dr Linda Zou, del’Institut de Masdar et le Pr Rahul Raveendran Nair, de l’Université de Manchester co-piloteront ce projet auquel seront associés trois partenaires, tous leaders dans leur domaine d’expertise : ModernWater pour les membranes, Neometals concernant la production métallique de haute technologie et Veolia, pour la gestion des programmes de recherche.
 « Le potentiel des nouvelles technologies de dessalement et de purification de l’eau qui utilisent les propriétés exceptionnelles du graphène peuvent changer la vie des personnes qui n’ont pas un accès facile à l’eau potable », s’enthousiasme le Pr Nair.
 
 --
* Le graphène est un matériau cristallin dont l’empilement forme le graphite. Ce matériau présente une résistance à la rupture 200 fois supérieure à l’acier, bien que 6 fois plus léger.
 
**UK Department for Business, Energy and Industrial Strategy