Return to my selection
30 août 2017

Les géants de l’énergie appellent à limiter les subventions publiques pour les centrales polluantes

13 dirigeants d’entreprises énergétiques signent une lettre commune destinée aux eurodéputés et à la Commission européenne pour demander la limitation des aides publiques aux centrales les plus émettrices de CO2.

Pour étayer sa démarche, ce collectif* explique qu’il existe aujourd’hui des options permettant aux exploitants des centrales les plus polluantes de limiter leurs émissions de CO2.
 
Ils soutiennent la proposition de la Commission européenne de créer un critère
d’ « éligibilité carbone » selon lequel les fournisseurs d’énergie bénéficiaires d’aides d’États devraient limiter leurs émissions carbone ».
 
À travers la campagne Make Power Clean, le groupe d’entreprises appelle à instaurer un plafond de 550 g de C02 par KWh pour les fournisseurs qui perçoivent des subventions. Ils réclament également plus de transparence concernant les politiques d’investissement de la Banque européenne d’investissement (BEI).
 
La lettre rappelle que pour permettre la transition vers une énergie plus respectueuse de l’environnement, il est crucial d’adopter ces mesures dans la perspective de la réforme du système ETS**, qui vise l’établissement d’un prix plus juste de la tonne de CO2 produite.,.
 
Aux Etats-Unis, de grandes multinationales soutiennent la taxation du carbone à 40 dollars (35 euros) la tonne, une initiative lancée par le Climate Leadership Council.
 
 
*Eni, Esia, Eurogas, Eba, gasNaturalfenosa, Nordex-acciona, Shell, Siemens, Solar Power Europe, SNAM, Statoil, Total, Wind Europe.
 
**Emissions Trade Scheme : Système d’échange de quotas d’émissions.

© Charlie Rieder / AP / SIPA