Return to my selection
16 juin 2020

Le Danube retrouve progressivement la qualité de ses eaux

Le deuxième plus long fleuve d’Europe est en convalescence. Après plus de 15 ans d’efforts collectifs, la qualité de ses eaux s’améliore enfin. Un constat positif présenté début février par le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides(1). Les efforts se poursuivent.

Le Danube revient de loin… 150 ans d’activités humaines ont impacté profondément ce grand fleuve emblématique d’Europe2 : sa domestication forcée pour des raisons énergétiques comme de navigation et la pratique des grandes cultures intensives l’ont mis en « danger de mort ». 80 % des milieux humides présents au niveau de l’immense bassin du fleuve ont disparu. En 2014, la prise de conscience des États riverains et de l’Union européenne de la nécessité d’initier sa renaissance3 a permis l’aboutissement de programmes internationaux de restauration d’envergure4.
 
Le Fonds Mondial pour la Nature salue ces initiatives et rappelle que des programmes se poursuivent, à l’instar du partenariat pour un Danube vivant5 que l’ONG a tissé avec le groupe Coca-Cola depuis 2008. Avec l’objectif en 2020 d’améliorer la capacité de ce fleuve à retenir ses eaux à hauteur de 12 millions de m3, le partenariat prévoit aussi de restaurer 53 km2 de zones humides (l’équivalent de 7 422 terrains de football) dès 2020 en Hongrie, Croatie, Serbie, Roumanie, Bulgarie et Autriche. En 2012, Veolia a contribué, en Roumanie, au retour de l’esturgeon dans le delta du Danube, fruit d’un partenariat signé avec les chercheurs du Danube Delta National Institute.
 
Le WWF souligne aussi le rôle de l’aide financière de l’Union européenne, toujours d’actualité.  À travers son programme LIFE6, 400 millions d’euros ont été débloqués pour des appels à projets en 2019 afin d’améliorer la biodiversité du fleuve : construction de passes à poissons en Bulgarie et poursuite du programme de réhabilitation des espèces piscicoles en danger d’extinction.
 
Enfin, la construction d’infrastructures pour reconnecter au fleuve les vastes plaines inondables de Gârla Mare et de Vrata (deux communes voisines) en Roumanie devrait démarrer début 2020.
 
« Relever le défi de protéger les ressources naturelles en eau nous demande d’envisager des solutions diverses conçues dans une logique de bassin versant7. Une vision intégratrice qui privilégie les solutions fondées sur la nature. Avec pour vertu de mieux gérer la ressource en eau et de protéger les populations » conclut le Fonds Mondial pour la Nature.

 
 
 
1-Journée mondiale des zones humides, 2 février, RAMSAR, 2020
 
2-Le Danube traverse sur 2 852 km l’ensemble des pays d’Europe centrale et orientale (10 pays au total). Il prend sa source en Allemagne du Sud (Forêt-Noire) pour se jeter dans la mer Noire.
 
3-Un rapport de la Cour des comptes européenne souligne le manque d’ambition des premiers plans de gestion de sauvegarde du fleuve. « La qualité des eaux du Danube ne s´est guère améliorée car les plans de gestion n´étaient pas suffisamment ambitieux », 2016
 
4-Cinq grands projets de restauration des milieux humides sont terminés à ce jour en Bulgarie, Hongrie, Serbie et Autriche. Quatre autres sont en cours de réalisation en Croatie et Roumanie..
 
5-Partnership for a living Danube.
 
6-EU LIFE est un programme de l’Union européenne entièrement voué à la restauration du Danube. Il a démarré en 2014 et devrait se terminer en 2020. 3,4 Md d’euros ont ainsi été levés depuis le début du programme.
 
7-Le bassin versant est un territoire géographique qui concourt à l’alimentation d’un cours d’eau. Ce bassin est délimité par des lignes de partages des eaux. Source Actu-Environnement.

© Darko Vojinovic / AP / SIPA