Return to my selection
19 décembre 2018

Vers une gouvernance de l’eau dans la baie de Manille, aux Philippines

La Banque mondiale et le gouvernement philippin s’accordent sur un projet à 17,3 millions de dollars. L’ambition : renforcer la mise en œuvre d’un programme de gestion de l’eau dans la Baie de Manille.

La baie de Manille dessert quelque 30 millions de personnes (pêche, navigation…) et constitue le principal bassin de captage d’eau de la métropole du Grand Manille. Des années de négligence et d'abus environnementaux l’on rendue impropre aux usages humains, d’autant que les efforts sporadiques pour la nettoyer et surveiller la gestion de l’eau manquent d'un cadre stratégique. Ainsi, 86 % des cas de diarrhée dans cette région résultent d’une absence d'approvisionnement en eau et d'assainissement.
 
Pour la Banque mondiale, la priorité est de revitaliser le lac Laguna de Bay, l’une des plus importantes réserves d’eau potable du pays. Connecté à la Baie de Manille par la rivière Pasig, il est devenu en quelques années un véritable égout à ciel ouvert. Dans son rapport*, la Banque mondiale donne le feu vert au projet de gestion intégrée de la qualité de son eau, charge à l’autorité compétente (Laguna Lake Development Authority) de l’animer. Le projet, qui devrait être finalisé d'ici mars 2019, s’élève à 17,3 millions de dollars. Il sera abondé par le gouvernement à hauteur de 9,90 millions de dollars, le Fonds pour l’environnement mondial apportant 7,40 millions  de dollars.

Parmi les moyens identifiés : un plan de nettoyage de la baie de Manille, co-construit avec les parties prenantes, un système d'aide à la décision relatif à la qualité de l'eau, des installations innovantes en matière de contrôle de la pollution ou encore l’accès public aux données de surveillance de la qualité de l'eau. À terme, l’objectif est de renforcer les pouvoirs et les capacités d’action de la Laguna Lake Development Authority et d’améliorer les systèmes de gestion de la pollution de l'eau dans la baie de Manille et ses affluents*.
 
 
*La région capitale des Philippines est une des plus grandes aires urbaines du monde en termes de population. Le périmètre officiel du Grand Manille (17 municipalités) abrite environ 12 millions d’habitants et l’expansion péri-métropolitaine porte le chiffre réel de Manille à 15 ou 16 millions d’habitants (Source : Bulletin de l’Association de Géographes Français, 2014)

© Gerard Seguia - Pacific P. - SIPA