Return to my selection
14 janvier 2020

L’huile de palme malaisienne en passe de s’aligner sur les standards européens de sécurité alimentaire

La Malaisie, 2e producteur et exportateur d’huile de palme après l'Indonésie (85 % de la production mondiale à elles deux), s’apprête à appliquer une réglementation afin que d'ici à 2021, son produit phare réponde aux futures normes de sécurité alimentaire de l'Union européenne (UE).

La date n’est pas encore fixée, mais l’UE examine la définition de nouvelles limites pour les contaminants alimentaires contenus dans les graisses et les huiles raffinées. Bruxelles envisage notamment d'imposer un seuil de sécurité aux esters de 3-MCPD* présents dans l'huile de palme, « sources de problèmes de santé potentiels », selon l'Autorité européenne de sécurité des aliments.

 

Si l’Europe est un marché relativement secondaire dans le monde pour l’huile de palme malaisienne —quelque 1,9 million de tonnes importées en 2018, soit presque autant que la Chine —, ces premières restrictions pourraient donner des idées à d’autres pays, ce qui inquiète le gouvernement malaisien. Car ces nouvelles règles pourraient nuire à la demande d'huile de palme — qui représente près de 70 % de la consommation mondiale pour un chiffre d’affaires estimé à 60 milliards de dollars — utilisée dans des denrées alimentaires très courantes, comme le pain ou les pâtes à tartiner au chocolat.

 

« Le gouvernement a enjoint le secteur de l'huile de palme à se conformer au niveau de 2,5 ppm** de 3-MCPD par kilo prescrit par l’UE pour les produits alimentaires d'ici à 2021 », reconnaît la ministre des Ressources primaires de Malaisie, Teresa Kok. « Nous pouvons nous appuyer sur plusieurs réglementations pour garantir que l'huile de palme produite respecte le niveau de sécurité acceptable pour le 3-MCPD. »

 

 

 

D’ores et déjà, selon Teresa Kok, 60 % des plantations de palmiers à huile du pays*** ont reçu la certification d’huile de palme durable****. En substance, le certificat Malaysian Sustainable Palm Oil (MSPO) oblige les producteurs à se conformer à certaines normes en matière de protection de l'environnement et de droits des travailleurs.

 

L’industrie du palmier est régulièrement dénoncée comme participant au dépouillement de la forêt tropicale humide. En réponse, l'UE a adopté début 2019 une loi visant à éliminer d’ici à 2030 l'huile de palme des biocarburants  — le marché européen du biodiesel représentant près de 9 milliards d'euros par an. Une loi que la Malaisie et l'Indonésie comptent d’ailleurs contester auprès de l'Organisation Mondiale du Commerce.

 

* La substance chimique 3-monochloropropane diol (3-MCPD) et les substances apparentées appelées esters de 3-MCPD sont des contaminants de transformation alimentaire présents dans certains aliments transformés et certaines huiles végétales, principalement l'huile de palme. Le 3-MCPD et ses esters se forment involontairement dans ces aliments, en particulier lors des processus de raffinage des huiles.

**ppm, pour partie par million, est une unité de mesure. Elle désigne une concentration d’une substance égale à 106, soit un  millionième (équivalent à 1 milligramme  (mg) par Kg.

*** La superficie totale plantée de palmiers à huile en Malaisie s'élève à 5,81 millions d'hectares, et la politique en vigueur limite cette superficie à 6 millions d'hectares. Depuis 1975, le taux de croissance des hectares plantés a régulièrement diminué, passant de 87 % au cours de la période 1975-1985 à 3,1 % en 2005-2017 (Source : http://mpoc.org.my/the-implications-of-eu-resolution-to-the-malaysian-palm-oil-industry/)

****Les autorités ont créé en 2015 le certificat Malaysian Sustainable Palm Oil auquel tous les petits producteurs doivent se conformer d’ici à fin 2019. L’objectif : encourager le développement de solutions alternatives à la déforestation afin de maintenir à 50 % le ratio d’espaces forestiers alloués à la production d’huile de palme. Au 30 septembre 2019, plus de 1,2 million d’hectares étaient certifiés. (Source : https://asialyst.com/fr/2019/02/25/malaisie-france-huile-de-palme-discorde/)

Source :https://www.reuters.com/article/us-malaysia-palmoil/malaysian-palm-oil-to-meet-new-eu-food-safety-levels-by-2021-minister-idUSKBN1XT0C2

 

 

© TRAVERS ERIC/SIPA