Renault Tanger Cover

Usine de Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Dès son entrée en activité en 2012, l’usine Renault de Tanger (Maroc) est devenue une référence mondiale en matière d’excellence environnementale. Le système d’approvisionnement énergétique nécessaire à la production de véhicules y a été repensé afin de réduire de manière significative les émissions de carbone. Une démarche qui, 5 ans après, prouve son efficacité.

C’est lorsque les voitures passent de l’atelier de tôlerie à celui de peinture que l’on prend la mesure de l’efficacité des solutions énergétiques proposées conjointement par Renault et Veolia. Le département peinture, avec ses cabines et ses étuves de cuisson, est le plus énergivore de l’usine : il représente, à lui seul, 70 % de la consommation d’énergie thermique du site. C’est pourquoi Veolia a tout d’abord passé au crible tous les postes de consommation énergétique de l’atelier. Résultat, après quelques changements intégrés dans les process : les cabines de peintures consomment aujourd’hui 35 % d’énergie de moins que celles d’une usine équivalente en production.

L'USINE RENAULT A TANGER

Au-delà du « zéro carbone et zéro émission », le « zéro rejet » complète la performance.

Le process développé dans l’atelier exige le maintien d’un réseau d’eau chaude à température constante mais aussi la production d’eau à 120°C sous haute pression, nécessaire au chauffage des étuves de peinture. Pour réduire l’empreinte environnementale de l’usine, Veolia et Renault ont opté pour une production d’énergie à partir de grignon d’olive, une source d’énergie renouvelable au bilan CO2 neutre. En tout, chaque année, grâce aux mesures d’efficacité énergétique mises en place et au recours à la biomasse, Renault évite l’émission de 135 000 tonnes de CO2.

 

« Nous montrons que le concept « zéro émission, zéro carbone » est possible. Avec l’outil industriel que nous avons à Tanger, nous sommes pratiquement à 96-97 % d’énergie non carbonée » précise Marc Nassif, directeur général du groupe Renault au Maroc.


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »


Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Renault Tanger : le pari réussi du « zéro émission carbone »

Une relation de confiance

La mise en œuvre de ce modèle industriel d’excellence environnementale est née d’une volonté politique. En 2007, le roi du Maroc Mohammed VI et le Président-Directeur général de Renault-Nissan Carlos Gohsn ont signé un accord concernant la construction d’une usine ultraperformante. Renault et Veolia ont alors noué un partenariat industriel de longue durée.

 

« Le projet a été un succès grâce à une externalisation réussie, fondée sur une relation de confiance. Une relation qui demande de la disponibilité, une intégration de compétences transverses en technique et management, au service de nos clients industriels » souligne Jean-François Gal, directeur de l’usine.

Production et préservation de l’environnement, c’est compatible

Depuis son ouverture en février 2012, l’usine a significativement augmenté ses capacités (lire l’encadré ci-dessous). Selon Marc Nassif, « la production de l’année 2016 était de 274 000 véhicules, soit 50 000 véhicules de plus qu’en 2015 ». Le 5 mai 2015, Renault fêtait le 400 000ème véhicule sorti des ateliers de l’usine de Tanger, qui exporte vers plus de 63 destinations à travers le monde. Grâce à cette unité, l’automobile est devenu le premier secteur exportateur du royaume. La preuve que l’augmentation de la production est compatible avec la maîtrise des impacts environnementaux. « Il faut savoir que 60 % de l’énergie utilisée sur le site provient de l’éolien et 40 % de la biomasse à base de grignons d’olives (lire l’interview) » précise Marc Nassi.

Au-delà du « zéro carbone et zéro émission », le « zéro rejet » complète la performance environnementale du site. Le taux de recyclage des déchets de l’usine, les chutes d’acier par exemple, atteint les 98 %. Renault-Nissan et Veolia ont aussi conçu un système innovant de recyclage de l’eau avec une boucle fermée, le « zéro industrial liquid discharge », qui permet de diviser par deux la consommation d’eau par véhicule produit. Résultat : une économie de 1 200 à 1 500 m3 par jour.

L’usine Renault de Tanger Melloussa en chiffres

  • Démarrage de l’activité : février 2012
  • Surface du site : 300 hectares
  • Située à 30 km de du port international de Tanger Med
  • 7 000 collaborateurs
  • 33 collaborateurs Veolia

Production annuelle de véhicules

  • 2012 : 48 870
  • 2013 : 100 940
  • 2014 : 174 245
  • 2015 : 224 000
  • 2016 : 274 000

 

En savoir plus :
> La machine à ressourcer : Je ressource le monde avec des noyaux d'olives
Biomasse : de l’énergie avec des noyaux d’olive
> Veolia et Renault s'associent à Tanger
> Zéro carbone + Zéro rejet liquide, un exemple d’excellence environnementale présenté à la MEDCOP21 

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois

Pour aller plus loin