L’aquaponie, une solution en germe pour nourrir les villes

Publié dans le dossier de décembre 2019

Dans la famille agriculture urbaine, je demande l’aquaponie. Contraction des mots aquaculture (élevage de poissons) et hydroponie (culture de végétaux hors sol), l’aquaponie est l’une des réponses concrète aux enjeux alimentaires de demain*. Son principal atout : un système de production agricole à la fois performant et qualitatif aisément intégré au coeur du tissu urbain.

BIGH (Building Integrated GreenHouses)

Créée en 2015 pour élaborer un modèle d’agriculture urbaine fondé sur l’aquaponie, la start-up BIGH (Building Integrated GreenHouses) a inauguré en janvier 2018 la « Ferme Abattoir », à Bruxelles. Construite sous et sur le toit du Foodmet (une halle alimentaire récemment réhabilitée), elle lui permet de distribuer des produits de grande qualité tout en favorisant les circuits courts et la consommation locale. Travaillant en étroite collaboration avec BIGH depuis 2017, Veolia en est devenu actionnaire en septembre 2019.

Ce système, qui entre dans le champ d’étude du projet Villes Fertiles by Veolia, mobilise l’expertise des métiers historiques du Groupe visant à bâtir une économie circulaire en matière d’énergie, d’eau et d’amendements organiques. Ainsi, depuis plusieurs années, Veolia développe un savoirfaire dans la conception et la construction de dispositifs aquacoles de haute performance. « Construire une production agricole en environnement urbain, c’est déjà l’imaginer de façon circulaire, car la ville dispose d’un grand nombre de ressources utiles. L’un des facteurs clés de réussite de l’aquaponie est d’adopter une approche systémique. Le rôle d’un intégrateur comme Veolia est donc déterminant dans le succès de ce type de pratique », explique Loïc Couttelle, directeur de projet chez 2EI Veolia. Qu’il s’agisse de maîtriser le cycle de l’eau pour l’irrigation, celui de la matière organique pour assurer la fertilité des cultures, mais aussi l’énergie pour créer un climat favorable aux végétaux, les trois principaux domaines d’expertise de Veolia se complètent à chaque étape du système aquaponique.

À Bruxelles, le Groupe accompagne la startup BIGH dans le développement technique de la plus grande ferme aquaponique d’Europe : 1 000 m2 de bassins d’aquaculture, 2 000 m2 de potagers productifs en extérieur et 2 000 m2 de serres horticoles. Installée sur le toit du Foodmet, elle bénéficie ainsi d’une vaste surface, condition essentielle pour élever des espèces aquatiques de qualité destinées à la consommation, et cultiver des végétaux en quantité importante. Pionnier de l’aquaponie, BIGH peut compter sur le réseau commercial international et la capacité technique de Veolia pour déployer un vaste réseau de fermes urbaines.

Pour en savoir plus : 
Traitement des eaux usées et aquaculture
L’aquaculture, une alternative à la pêche bientôt durable ?


*D’après la FAO, pour nourrir les 9,5 milliards d’êtres humains qui peupleront la terre avant 2050 (dont 80 % vivant dans des villes), la production alimentaire mondiale devra augmenter de 70 %.