Return to my selection
17 octobre 2016

L’obscure fin de vie des téléphones portables

Seuls 15 % des 24 millions de téléphones portables vendus chaque année en France sont collectés afin d’être recyclés* : c’est ce qui ressort d’un récent rapport sénatorial qui dénonce en outre l’existence d’un marché noir et, plus globalement, un manque d’information sur la filière. Selon Interpol, seuls 35 % des D3E (déchets d’équipements électriques et électroniques) seraient traités conformément à la réglementation.
 

DEEE
© Pouzet / SIPA

 
Une meilleure collecte permettrait de récupérer une quarantaine de métaux précieux, dont le lithium, et de créer un millier d’emplois en France. Le rapport émet 27 propositions, réparties en 5 axes : responsabiliser les fabricants, lutter contre l’obsolescence programmée, augmenter la collecte des téléphones portables usagés, soutenir les acteurs du réemploi, définir et mettre en œuvre une stratégie nationale de recyclage des métaux.
 
À suivre…

--
 
*En France, chaque foyer est équipé en moyenne de 2 à 3 téléphones portables. Cent millions d’appareils « dormiraient » ainsi dans nos tiroirs.