Migrants et réfugiés

Migrants et réfugiés : Une nouvelle approche humanitaire en milieu urbain

En 2017, le monde devrait compter 244 millions de migrants et réfugiés. En septembre 2016, l’ONU préconisait l’inclusion de ces populations dans les communautés dès leur arrivée dans les pays d’accueil, car en ayant accès à l’éducation et au marché du travail, elles développent leurs compétences, deviennent autonomes et contribuent à l’économie locale1. Les aider à vivre et non à survivre, c’est diminuer leur dépendance à l’aide humanitaire : c’est dans cette logique que s’est tenue à Londres, du 15 au 17 novembre 2017, la conférence « Des villes en crise aux crises dans les villes : vers une intervention humanitaire urbaine en collaboration », organisée par l’IIED2 et le Comité international de secours3. Chercheurs, humanitaires, urbanistes, hauts fonctionnaires… ont échangé autour des approches collaboratives à mettre en place en milieu urbain, entre acteurs humanitaires et gouvernements locaux, associations, milieux universitaires et secteur privé. Fin 2017, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires doivent élaborer un « pacte mondial sur les réfugiés », présenté à l’Assemblée générale de l’ONU en 2018.

  1. « Déclaration de New York » adoptée par les 193 États membres.
  2. « Think tank » indépendant basé à Londres et dirigé par l’anthropologue Andrew Norton.
  3. Fondé en 1933 à l’initiative d’Albert Einstein pour aider les opposants à Adolf Hitler, l’IRC vient au secours des victimes de persécutions raciales, religieuses, ethniques mais aussi la violence et de la guerre.

 

Chiffre clés

125 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire. Rapport annuel OCHA 2015
65,6 millions de personnes sont déplacées contre leur gré ; on compte parmi elles 22,5 millions de réfugiés, dont plus de la moitié a moins de 18 ans.
20 nouvelles personnes fuient leur foyer chaque minute.
1 humain sur 113 en moyenne est aujourd’hui déraciné, soit davantage que la population du Royaume-Uni.
3 pays sont à l’origine de près de la moitié des réfugiés : Syrie (5,5 millions), Afghanistan (2,5 millions), Soudan du Sud (1,4 million).

Source : chiffres 2016, Haut- Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR)

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois