(Singapour)

La mixité a de la ressource

Fière d’être parvenue à s’imposer dans un environnement professionnel composé en majorité d’hommes, Chieh Inn Tan, directrice de Veolia à Singapour, a réalisé un parcours exemplaire pour de nombreuses femmes au sein du Groupe. Pour encourager de telles réussites au féminin, Veolia a lancé en 2014 le programme WIL (Women in Leadership). Un dispositif de coaching à distance qui aide les femmes à accroître leur efficacité personnelle et leur visibilité dans l’entreprise.

Enjeu

Promouvoir l’égalité professionnelle homme-femme dans l’entreprise.

Objectif

Féminiser les métiers techniques, d’ingénierie et scientifiques et augmenter le taux de féminisation des managers.

La réponse Veolia

Déploiement des programmes WIL, WEDO, Women@Work.

Chieh Inn Tan est aujourd’hui une femme dirigeante qui a évolué dans des métiers souvent marqués par leur “masculinité” : finance, gestion… Convaincue qu’il n’y a pas de tâche qu’une femme ne puisse accomplir, elle a fait de la promotion de l’égalité homme-femme une priorité, et notamment dans les métiers opérationnels. C’est d’ailleurs pour elle une grande source de fierté que d’avoir été à l’origine de l’embauche de la première femme conductrice de poids lourd. Elle a mis en place au sein de Veolia à Singapour un programme de promotion de l’égalité homme-femme : W@VES, qui signifiait à l’origine Women@Veolia Environmental Services avant d’évoluer vers We@Veolia Singapour, symbolisant ainsi une promotion plus globale de la mixité.

Pour Chieh Inn Tan, « faire évoluer les mentalités et aider les femmes de Veolia à suivre leur voie est l’affaire de tous. Je peux dire que là où certains voient d’abord le genre, moi je vois d’abord le talent ».


Avec WIL,

Avec WIL,

la mixité gagne du terrain


Féminisation et énergie

Féminisation et énergie

le courant passe en Belgique

Avec WIL, la mixité gagne du terrain

Le programme WIL (Women in Leadership) a pour sa part vu le jour chez Veolia en Amérique du Nord en 2014, pour favoriser le développement de la mixité au sein des équipes. Pari gagné en à peine deux ans : au cours de l’année 2016, plus de trente collaboratrices de Veolia en Amérique du Nord, issues de tous les métiers, ont intégré le programme. Pendant neuf mois, les participantes suivent sept sessions de coaching à distance, qui leur permettent d’aborder un éventail de problématiques liées à leur épanouissement : équilibre entre vie professionnelle et personnelle, communication et confiance en soi, efficacité sur le lieu de travail ou encore mobilité internationale. La plateforme numérique de ces sessions de coaching se révèle un formidable outil qui contribue à augmenter la flexibilité, l’efficacité et la réactivité des participantes. Tout au long du processus, le manager s’implique pleinement dans l’organisation de ces séances. À travers des sessions de facilitation, il met en oeuvre un cadre adapté pour que chaque femme puisse suivre sa formation dans un contexte optimal.

WIL, « triple » mixte

L’année suivant son lancement en Amérique du Nord, WIL s’est exporté au Royaume-Uni et en Irlande. Le programme y a rapidement prouvé son efficacité : trois fois plus de femmes ont eu accès à une promotion après avoir participé à ces sessions, entre 2014 et 2016. Une bonne nouvelle qui illustre la progression globale de la mixité au sein de Veolia, où le taux de femmes recrutées a augmenté de 33 % en 2017. La même année, le taux de féminisation dans le Groupe a atteint 20,71 %, soit une hausse de 10 % (35 000 femmes) par rapport à l’année précédente. Pour soutenir la dynamique et améliorer ces chiffres encourageants, WIL se déploie en Europe ainsi qu’en Afrique et au Moyen-Orient depuis le printemps 2018. La nouvelle édition comprendra deux sessions de vingt personnes, l’une en français et l’autre en anglais.

YES, WEDO

Le réseau WEDO a pour vocation de favoriser la promotion de la mixité auprès du public masculin, à travers trois objectifs principaux : l’égalité des genres dans le cadre professionnel ; leur équilibre dans les métiers et sur les sites opérationnels ; et leur équilibre au sein du management.

Mise en place en 2016, cette initiative cherche à associer pleinement les hommes à la politique de mixité encouragée par Veolia à travers ses différents programmes dans le monde, tels que WIL ou Women@ Work (voir ci-contre). Des États- Unis à la Chine en passant par l’Irlande et l’Allemagne, WEDO se déploie aujourd’hui dans 49 pays à travers le monde, et s’adapte dans des environnements variés, au gré des cultures et des sensibilités. En réunissant les collaborateurs autour de l’équilibre hommesfemmes, des petits groupes se sont ainsi formés en ateliers – majoritairement féminins ! –, pour évoquer différentes thématiques.

Deux ans après son lancement, WEDO compte 2 200 membres à une parité presque parfaite : 1 120 femmes pour 1 080 hommes. La plateforme digitale WEDO propose de nombreux sujets de discussion sur l’application concrète de la mixité en entreprise : ceux-ci ont été consultés des milliers de fois, et commentés à plus de 600 reprises par des collaborateurs.

 

Féminisation et énergie le courant passe en Belgique

Pour développer durablement la mixité au sein du Groupe, la féminisation des métiers techniques est un levier essentiel. C’est pourquoi Veolia en Belgique a décidé d’accueillir en stage des femmes qui ne se destinaient pas aux métiers des services énergétiques, exercés majoritairement par des hommes.

Par l’intermédiaire de l’organisme Bruxelles Formation, douze jeunes femmes âgées de 18 à 30 ans ont ainsi suivi en 2016 un stage d’un an pour devenir électriciennes. En 2017, sept d’entre elles sont parvenues au terme de leur formation, et ont signé un contrat chez Veolia. Le nouveau cycle de formation, entamé en 2018, compte également douze candidates prêtes à rejoindre le premier bataillon d’électriciennes ! En parallèle, Veolia en Belgique organise un événement annuel : Women@Work. Sur le site des abattoirs d’Anderlecht, ce rendez-vous permet de faire découvrir à un public féminin ciblé (jeunes adultes en reconversion professionnelle) des métiers perçus comme « typiquement masculins ». Le 24 avril 2018, la troisième édition de l’événement a réuni 18 entreprises désireuses de favoriser le recrutement de profils féminins dans les métiers techniques, ainsi que des élèves de plusieurs écoles de Bruxelles et de sa périphérie. L’opération a suscité un fort intérêt médiatique et politique. Accompagné de la première promotion de jeunes électriciennes, le directeur des Ressources humaines de Veolia en Belgique a été invité à présenter le projet lors d’une réunion de la Commission sur l’égalité des genres et les droits de la femme au Parlement européen.

 

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois

Mot clé

#WeAreResourcers