Return to my selection
17 avril 2019

L’Union européenne atteindra-t-elle la neutralité carbone dès 2050 ?

La Finlande est déterminée à mettre en œuvre une politique neutre en carbone* dès que possible. Mais certains pays s’y opposent encore. La question sera à l’ordre du prochain sommet du Conseil européen, les 21 et 22 juin.

Le ministre finlandais de l’environnement, Kimmo Tiilikainen, souhaite que l’Union européenne parvienne à neutraliser son empreinte carbone dès 2050. Une volonté d’autant plus marquée que la Finlande prendra en juillet prochain, et pour 6 mois, la présidence du Conseil de l’Union européenne, pour la troisième fois** de son histoire.
 
« La Finlande est déterminée à faire avancer ce dossier durant notre présidence ; nous avons la ferme ambition d’inscrire cet objectif dans les conclusions du Conseil européen au terme de notre mandat, » insiste M. Tiilikainen.
 
Cet objectif est porté également par la Suède, les Pays-Bas et la France, mais d’autres pays européens  s’y opposent, notamment ceux pour qui l’industrie du charbon occupe encore une part importante de l’économie et génère de nombreux emplois. Il sera au centre des discussions du prochain sommet du Conseil européen des 21 et 22 juin.
 
Pour rappel, les sept pays*** de la « coalition des ambitieux », dont l’Allemagne, s’étaient réunis en avril 2018 pour mettre en place une stratégie de long terme orientée vers le « zéro carbone » à l’horizon 2050. M. Tiilikainen y affichait déjà sa détermination à sortir du charbon d’ici 2029…
 
 
 
*Le concept de « neutralité carbone » repose sur le fait qu’une tonne de gaz à effet de serre (GES) émise dans l’atmosphère à un endroit précis peut être compensée, si on enlève une quantité égale de ce même gaz ailleurs. Source Novethic.
 
**Après celles de 1999 et de 2006.
***Allemagne, Finlande, France, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal et Suède.

© Vesa Moilanen_AP_SIPA