Fermer le diaporama
L’Accélérateur Grand Louvre

L’Accélérateur Grand Louvre

d’Analyse Élémentaire Aglaé pointe ses faisceaux sur une statuette gallo-romaine en bronze enfouie à la fin du IIIe siècle arpès J.-C, découverte à Bavay dans le nord de la France.

Situé sous le musée du Louvre au cœur de Paris,

Situé sous le musée du Louvre au cœur de Paris,

au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), Aglaé est un accélérateur de particules qui projette des ions sur les œuvres d’art. L’analyse du rayonnement résultant apporte des informations sur la composition chimique de l’œuvre.

Connaître la structure interne de cette statuette,

Connaître la structure interne de cette statuette,

en déduire les méthodes de fabrication de l’époque gallo-romaine : tel est le but de l’étude menée par Aglaé sur le trésor des bronzes de Bavay, découvert dans le nord de la France.

Des chercheurs observent

Des chercheurs observent

la radiographie d’un tableau de l’artiste français Nicolas Poussin (1594-1665) présenté au Centre de recherche et de restauration des musées de France. Cette analyse par rayons X permet de connaître la structure interne du tableau.

Grâce à la fluorescence 2D,

Grâce à la fluorescence 2D,

procédé d’imagerie non invasif, le chercheur peut analyser les pigments de la peinture de Nicolas Poussin : le plomb signal la présence de blanc, le mercure du vermillon…

Une employée installe un tableau

Une employée installe un tableau

de l’artiste français Nicolas Poussin en vue de son analyse au Centre de recherche et de restauration des musées de France.

Un objet ancien

Un objet ancien

du trésor gallo-romain de Bavay est analysé au Centre de recherche et de restauration des musées de France.

Quelques panneaux signalent le danger des rayonnements,

Quelques panneaux signalent le danger des rayonnements,

rappelant que l’on est bien dans un laboratoire scientifique, et non dans un musée ouvert au public, malgré la présence d’œuvres magnifiques.