Lille Métropôle

Coconstruction : Ramón Rebuelta, directeur de la zone Amérique latine de Veolia

« Nous allier avec EPM nous fait gagner beaucoup de temps »

Ramón Rebuelta - Directeur de la zone Amérique latine de Veolia

Ramon Rebuelta

Pourquoi avoir mis en place un partenariat avec EPM ?

Nous connaissions déjà EPM, mais comme concurrent. C’est une très grosse société basée à Medellín, en Colombie, qui propose des services d’eau, de déchets, d’énergie, de téléphonie… Chez Veolia, nous souhaitions depuis longtemps nous développer en Amérique latine sur les questions d’efficacité énergétique. D’autant qu’avec nos équipes en Espagne et au Portugal, des synergies sont possibles sans problème de langue. Seulement jusqu’à présent, faire des économies à partir d’une énergie très subventionnée n’était absolument pas rentable. Mais la donne a changé récemment dans plusieurs pays et les industriels se rendent compte de la nécessité de s’intéresser à cette question. C’était donc le bon moment ! Dans le même temps, nous avons appris qu’EPM souhaitait se lancer dans des projets d’efficacité énergétique. Dès lors, pourquoi ne pas les faire ensemble ?  

À quoi cette collaboration ressemble-t-elle ?

Elle s’inscrit dans le cadre d’un accord plus large de coopération entre les ministères des Affaires étrangères français et colombien. Il y a un an, à l’occasion de la visite du Premier ministre français Manuel Valls en Colombie, nous avons signé cette alliance avec EPM. Avec pour priorité d’impulser une culture commune. C’est pourquoi nous avons créé une équipe réunissant des salariés d’EPM et de Veolia. La première phase de la collaboration est essentiellement commerciale : aller à la rencontre du maximum de clients et élaborer un business plan pour la Colombie mais aussi pour le Mexique, un pays qui intéresse beaucoup EPM et où l’énergie est chère.  

Pourquoi est-elle nécessaire ?

Chez Veolia, nous connaissons bien la Colombie et le Mexique, mais cela ne suffit pas. Il faut un accès aux clients et surtout gagner leur confiance. Certes, après quelques contrats, la confiance est là. Mais démarrer de zéro dans un pays est toujours compliqué. L’alliance avec EPM nous fait gagner beaucoup de temps et nous ne devrions pas tarder à signer nos premiers contrats.
 

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois