Return to my selection
14 juin 2017

Découverte : les plantes entendent

Selon une étude scientifique australienne*, les plantes seraient sensibles aux bruits ambiants, qui pourraient influer sur leur croissance.

Seedlings

© Beyond Images

L’équipe scientifique révèle que les plantes peuvent détecter les vibrations sonores émises par la circulation de l’eau dans les tuyaux ou dans le sol et et qu’elles dirigent alors leurs racines vers la source d’eau.
L'étude a également révélé que les plantes n'aiment pas certains bruits et s'éloignent de sons particuliers.

Le docteur Monica Gagliano**, principal auteure de l’étude, présente la méthode employée . Des semis de petits pois sont entourés de plusieurs dispositifs permettant à l’eau de s’écouler à proximité : goutte à goutte, eau courante, à travers un tuyau ou directement dans le sol. Les plants réagissent différemment en fonction des sources sonore proposées.
 
« Nous commençons à percevoir la complexité des interactions des plantes avec les sons en les manipulant à dessein pour étudier leur réaction », précise Monica Gagliano.  Ces travaux, conclut l’étude, contribuent à mieux cerner l’impact des pollutions acoustiques  sur la croissance des espèces vivantes du monde animal et végétal.
 
*Revue Oecologia, May 2017, Volume 184 ; Issue 1, pp. 151-160 « Tuned in : plant roots use sound to locate water ».
**Département Biologie de l’évolution, University of Western Australia.
***Un bruit blanc est un son normalisé utilisé en laboratoire, à l’image de la couleur blanche qui est la somme de toutes les autres couleurs.