Return to my selection
9 octobre 2018

Les politiques climatiques urbaines pourraient éviter 1,3 million de décès prématurés par an d’ici à 2030

Suffisamment ambitieuses, les politiques climatiques urbaines pourraient réduire les émissions mondiales de carbone, tout en apportant d’importants avantages en termes économiques et sanitaires.

Alors que les villes du monde entier redoublent d’efforts pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris, le rapport « Climate Opportunity: More Jobs; Better Health; Livable Cities » publié par C40 Cities* et le New Climate Institute montre que des politiques urbaines ambitieuses en matière de climat  pourraient à la fois réduire considérablement les émissions de carbone et apporter des bénéfices considérables pour l’économie et la santé publique.
 
Les investissements dans le domaine de l’optimisation énergétique des bâtiments pourraient notamment permettre la création de 5,4 millions d’emplois dans les villes tout en réduisant les factures énergétiques des ménages ainsi que les émissions carbone.
 
Autre levier identifié : l’amélioration des transports publics permettrait d’éviter chaque année un million de décès liés à la pollution atmosphérique.

Selon Mark Watts, directeur exécutif de C40 Cities, « nous avons besoin que les villes du monde mettent en œuvre les politiques climatiques que nous détaillons dans ce rapport, si nous voulons éviter une catastrophe climatique majeure. »
 
* Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie

© Media Punch Suttersto - SIPA