Return to my selection
17 janvier 2018

Les maires de Londres et de Bengalore engagés contre la pollution de l’air des grandes villes

Les maires de Londres, Sadiq Khan, et de Bengalore*, Sampath Raj, proposent de mettre en place un réseau mondial anti-pollution de l’air. Vingt grandes villes du monde participent à cette initiative, en partenariat avec le C40**.

C’est de Delhi, la capitale indienne noyée dans un épais brouillard de pollution, que les deux maires ont lancé officiellement cette initiative, le 5 décembre 2017.
 
Londres financera dans un premier temps un réseau de surveillance de la qualité de l’air, à hauteur d’un million de dollars. Plus de 1 000 capteurs de haute technologie seront installés dans les rues, les écoles, les hôpitaux, les sites en construction et les artères les plus fréquentées de la capitale britannique.
 
Lors de cette annonce officielle, Sadiq Khan a déclaré : « Les résultats permettront de mieux cibler les politiques anti-pollution à mener et d’engager les citoyens à rendre leur ville plus respirable ».
Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la pollution de l’air est responsable de la mort prématurée de 6,5 millions de personnes dans le monde.
 
*Ville du sud de l’Inde de 8,5 millions d’habitants.
**Le C40 Cities Climate leadership est une organisation internationale qui fédère à ce jour 90 grandes villes du monde.

© Hindustan Times - Shutter - SIPA