Return to my selection
11 juillet 2019

L’Asie du Sud-Est consciente qu’il faut en finir avec la pollution plastique

D’après un sondage effectué en mai dernier par Ipsos Business Consulting dans trois pays d’Asie du Sud-Est, plus de la moitié des sondés considèrent que la consommation excessive de plastique pose de sérieux problèmes environnementaux. Et que les autorités publiques, les industriels et mais aussi les citoyens doivent, à parts égales, prendre leurs responsabilités pour tenter d’en réduire l’usage.

Sur les 3 928 personnes interrogées en ligne, 49 % pensent que le traitement des déchets dans son ensemble est désormais une priorité absolue. 55 % estiment également que le recours excessif aux matières plastiques, notamment dans les emballages, est un sérieux problème.

 

67 % des sondés précisent que les efforts à fournir pour réduire l’usage des emballages plastiques doivent être partagés à parts égales entre le gouvernement, les industriels et les citoyens. 

 

Chukiat Wongtaveerat, responsable national d’Ipsos Business Consulting pour la Thaïlande, résume les attentes des consommateurs asiatiques, qui identifient trois leviers à actionner rapidement pour réduire le volume des déchets plastiques : 

            - les gouvernements doivent réguler pour favoriser les bonnes pratiques en matière de conception d’emballages, tout le long de la chaîne de valeur du produit ;

            - les industriels doivent intégrer dans leur développement une politique responsable à deux niveaux, à savoir l’analyse du cycle de vie complet des emballages et la mise en place des processus d’éco-conception privilégiant le recyclage du produit en fin de vie ; 

            - les consommateurs doivent opter pour des achats de produits tracés, offrant la garantie d’un emballage recyclé en fin de vie, et se passer le plus possible d’objets plastiques à usage unique.

 

« Les sondés déclarent être prêts, en tant que consommateurs, à contribuer à la recherche de solutions, pour peu que les pouvoirs publics et les industriels affichent plus clairement leur volonté d’agir à long terme en matière de réduction des emballages plastiques. C’est un des principaux enseignements de ce sondage, » souligne M. Wongtaveerat. 

 

 

© SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA