Return to my selection
31 octobre 2017

Le Kenya, neuvième nation africaine à bannir les sacs plastiques

Depuis fin août, toute distribution de sacs plastiques, gratuite comme payante, est passible d’amendes très sévères, voire de prison.

Selon NewEurope, 300 millions de sacs plastiques sont distribués chaque année au Kenya.  Ce pays d’Afrique de l’Est suit donc l’exemple du Cameroun, de la Guinée-Bissau, du Mali, de la Tanzanie, de l’Ouganda, du Malawi, de l’Ethiopie et de la Mauritanie. Il rejoint ainsi la quarantaine de pays dans le monde à avoir déjà fait ce choix, dont la Chine, la France et l’Italie.
 
Toute infractioncoûtera au citoyen kenyan entre 16 000 € et  32 000 € ; les récidivistes risquent jusqu’à 4 années de prison.  C’est la peine la plus sévère jamais observée dans le monde pour ce délit.
 
La découverte de sacs plastiques dans la panse des vaches après abattage a incité le pays à agir en urgence : « C’est une chose que nous ne voyions pas il y a encore 10 ans. Maintenant, c’est presque tous les jours » indique le vétérinaire Mbuthi Kinyanjui. Le Kenya a attendu 10 ans pour que la loi soit en-fin votée. Après trois tentatives infructueuses, elle est en vigueur depuis août dernier.
 
© Sayyid Abdul Azim / AP / SIPA