Return to my selection
21 février 2019

S’inspirer de la nature pour mieux préserver la ressource en eau

La FAO* publie un rapport présentant une vingtaine d’expériences inspirées de la nature pour mieux gérer l’eau en agriculture…

Les systèmes agricoles et maraîchers mondiaux subissent des tensions accrues du fait de l’augmentation constante des besoins alimentaires mondiaux. Avec pour corollaire une explosion à venir de la demande en eau, alors même que la pression sur cette dernière augmente. 
 
Pour la FAO, il s’agit d’adopter rapidement des solutions de gestion de l’eau fondées sur la nature (SfN), seules capables à terme de préserver durablement la ressource. Une ’étude** passe en revue les différents concepts liés à leur mise en œuvre : l’approche  écosystémique ;  l’implantation d’infrastructures vertes (ensemble des systèmes naturels et semi-naturels);  le recours à l’agroforesterie ;  la gestion rationnelle des zones humides selon les critères de la Convention de Ramsar***. Ces concepts, souligne la FAO, présentent des points communs, clés du succès des « SfN » : chacun d’entre eux demande de la transdisciplinarité, une implication forte des parties prenantes et un schéma financier complexe bien étudié.
 
21 expériences sont détaillées dans ce rapport de 57 pages. Pour n’en citer que trois : l’investissement dans les infrastructures vertes en Afrique du Sud ; l’emploi de compostières au Népal ; le réapprovisionnement des eaux souterraines au Mexique.
 
 
*Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
** Nature-based Solutions for Agricultural Water Management and Food Security, by
Ben G.J.S. Sonneveld & Max D. Merbis, Amsterdam Centre for World Food Studies (ACWFS) – Vrije Universiteit Amsterdam with Amani Alfarra & Olcay Ünver FAO Land and Water Division and Maria Felicia Arnal FAO Climate and Environment Division Décembre 2018.
*** La Convention sur les zones humides, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Elle est entrée en vigueur le 16 mai 1976.

© Dazay - SIPA