Faire la différence pour Coca-Cola FEMSA

Lorsque Veolia lance début 2020 la phase opérationnelle d'un contrat portant sur l'ensemble des usines d'embouteillage et des centres de distribution de Coca-Cola FEMSA en Colombie, le Groupe doit relever un défi de taille : assurer la continuité des process industriels de sites fonctionnant H24… et ce en plein confinement contre la Covid-19.
Published in the dossier of décembre 2020

A l'automne 2019, alors que Veolia et Coca-Cola FEMSA Colombie bouclent les modalités de mise en place d'un contrat majeur couvrant le recyclage et la valorisation énergétique des déchets de 26 sites, personne n'imagine qu'une pandémie mondiale va entraîner un confinement quasi planétaire. En Colombie, le gouvernement adopte dès mars des restrictions très sévères et ne lève le confinement que le 1er septembre. Et pourtant... La mission est menée à bien par les équipes des deux partenaires, sans anicroche et dans les temps !

« Dès le 1er avril, au milieu de ce contexte très difficile, nous avons démarré les opérations pour fournir nos services à Coca-Cola FEMSA, sur l'ensemble du territoire, explique Oscar Garcia, directeur général de Veolia en Colombie. La Covid-19 est un défi inédit que nous avons dû relever sans avoir pu l'anticiper. Tout devient compliqué dans un contexte aussi complexe, à commencer par le recrutement de 78 salariés malgré les contraintes de mobilité et de disponibilité. Notre salut ? Une définition et une vision claires des profils recherchés, des mesures de protection adaptées (dont des tests PCR) ainsi que les plans de continuité des activités anticipés par Veolia. Grâce à cet arsenal, nos interventions ont répondu en tous points aux normes et exigences élevées du secteur agroalimentaire. »

Le temps d'avant

À l'époque où Veolia en Colombie répond à l'appel d'offres de Coca-Cola FEMSA, soit 15 mois plus tôt, le premier embouteilleur de produits Coca-Cola dans le monde et plus important fournisseur de boissons en Amérique latine souhaite se doter d'un dispositif de gestion intégrée des déchets pour ses 7 usines d'embouteillage et ses 19 centres de distribution répartis dans toute la Colombie. Coca-Cola FEMSA a d'abord été convaincu par l'expertise technique, le ratio coût/efficacité et l'alignement de Veolia sur ses objectifs. Mais ce qui a vraiment emporté son adhésion, c'est la proposition de déployer une solution permettant de transformer tous les matériaux à recycler provenant du processus de production (papier, bois, verre et acier) en nouveaux produits allant du papier toilette aux palettes de bois, en passant par des vitres et de l'acier profilé. Autant d'articles à prix compétitifs, traçables et recyclés localement dans la mesure du possible. Veolia s'engage également à traiter les déchets dangereux de chaque site, comme les produits chimiques ou encore les conteneurs.

    

La trigénération à partir de gaz naturel

C'est le cœur d'un contrat également signé en 2019 entre Veolia et Coca-Cola FEMSA et toujours en cours de développement – malgré les restrictions liées à la pandémie.
Il porte sur l'autosuffisance énergétique de l'usine de Barranquilla. Cela implique la production combinée d'électricité, d'eau chaude et de froid (trigénération) à partir d'une seule source de combustible, en l'occurrence le gaz naturel. L'électricité est produite par deux générateurs de 1475 kW.
Les gaz d'échappement issus de ces générateurs alimentent une chaudière où l'eau est transformée en vapeur pour le chauffage. L'eau de refroidissement des radiateurs part ensuite dans le circuit du froid via un réfrigérateur à absorption.  

Riposte à la Covid-19

Au fil des mois,Veolia en Colombie a tout mis en œuvre pour garder l'excellence de sa prestation de services. Une gageure en temps normal, lorsqu'il s’agit d’éviter toute perturbation à son client, mais, avec la Covid-19, l'équipe de Veolia a dû faire preuve d'encore plus de flexibilité, réactivité et ingéniosité.

« Il est clair que les répercussions de la pandémie se sont révélées des défis pourtout le monde », souligne Camilo Rodriguez, responsable de l’approvisionnement pour la Colombie chez Coca-Cola FEMSA.
« Pour nous, poursuit-il, il était essentiel que Veolia comprenne nos besoins et adapte son fonctionnement et son business model à cette nouvelle réalité. Son adéquation à nos exigences et la maîtrise du contrôle de tous les matériaux que nous produisons ont été des facteurs déterminants. »

Malgré le contexte,Veolia a atteint les objectifs du contrat de recyclage fixés par Coca-Cola FEMSA Colombie sans avoir à interrompre ses opérations.

« Veolia est un partenaire stratégique qui comprend le dynamisme de ce marché et qui, grâce à son expertise et à ses outils de mesure, fournit un service de gestion des déchets irréprochable, ajoute Camilo Rodriguez. L'un des points clés a été la capacité d'adaptation de Veolia face à la pandémie : sa grande agilité a permis de lancer les opérations et de démarrer ce contrat dans des circonstances hors normes. »

Pour Veolia, la mise en œuvre de ce nouveau contrat en plein confinement a été une expérience riche d'enseignements.

« Veolia en Colombie a voulu apporter une réponse rapide à ce contexte de crise en se fondant sur deux principes, résume Oscar Garcia. À la fois maintenir une qualité de service irréprochable pour nos clients et protéger la santé et la sécurité de nos employés grâce aux mesures de biosécurité ad hoc. Pour cela, nous avons appris à prendre des décisions plus rapides en responsabilisant notre personnel et en étant réactifs aux évolutions du marché. De son côté, Coca-Cola FEMSA a dû s'adapter au changement d'habitudes de ses clients ; par exemple, la consommation d'eau et d'autres produits vendus en "format familial" a augmenté, nous amenant à modifier sans délai les processus des centres de collecte. Dans certains cas, les prix ont dû être renégociés pour la vente de matériaux. Nous avons rapidement adapté nos processus opérationnels pour répondre à la demande du client. »

Les chiffres clés du contrat

7 usines d’embouteillage et 19 centres de distribution Coca-Cola FEMSA en Colombie.
78 salariés de Veolia dédiés aux sites de Coca-Cola FEMSA.
Plus de 1 000 tonnes de matériaux (verre, papier, métal et bois) transformés d'avril à août 2020.