Return to my selection
4 décembre 2018

Qualité de l’air au Népal : Katmandou pose les bases d’un plan anti-pollution de l’air

À l'occasion du "Mayors’ Summit on Air Pollution", qui s'est tenu en octobre dernier, les élus des 18 municipalités que compte la Vallée de Katmandou ont pris un engagement commun : lutter contre la dégradation de l'environnement, et plus précisément contre la pollution de l'air, qui ne cesse de s'aggraver dans la région.

Selon un rapport publié en 2016 par l'Organisation mondiale de la Santé, la pollution de l'air tue chaque année 9 000 personnes au Népal*. Devant l’urgence à traiter ce fléau sanitaire, les maires, députés et responsables locaux de l’environnement se sont réunis dans la capitale népalaise pour poser les bases d’un travail de fond qui devra se faire collectivement.
  
 
Le COémis par les véhicules, les poussières dégagées par les travaux de construction et les fours à briques, ou encore l'incinération de déchets à ciel ouvert ontété identifiés comme les facteurs de pollution les plusimportants, ouvrant autant de pistes de travail à explorer.
 
Pour le maire de la métropole urbaine de Katmandou, Bidya Sunder Shakya, « rénover les routes d’accès aux décharges est une première solution qui déjà permettrait d'améliorer la qualité de l'air. Car pendant la mousson, les camions de collecte de déchets, qui ne peuvent circuler en raison de la détérioration des chaussées, empêchent les équipes de collecte de ramasser les ordures. Les habitants ont donc pris l'habitude de brûler leurs déchets. Or, cette pratique est l'une des causes principales de la pollution atmosphérique à Katmandou », précise-t-il.
 
Présente lors de l'événement, l'ambassadrice du Mexique en Inde, Melba Pria, a valoriséle bilan dela ville de Mexico après 20 ans d'une politique volontariste dans le domaine dela qualité de l'air. Entre 2008 et 2012, la capitale mexicaine a ainsi réduit de 7,7 millions de tonnes ses émissions de gaz carbonique. Le nombre de jours dans l’année affichant une qualité de l'air « bonne » à Mexico est aujourd'hui de 248, contre seulement 8 en 1992.  
 
 
*Ambient air pollution : A global assessment of exposure and burden of disease, WHO report  2016. Données statistiques collectées en 2012.

 

© Zepellin - SIPA