Return to my selection
28 novembre 2018

Innovation : recharger sa carte de métro en recyclant bouteilles et canettes à Istanbul

Des automates recycleurs intelligents scannent et calculent le volume de plastique et d’aluminium déposé, puis le convertissent automatiquement en crédits sur la carte de transport du voyageur.

Si la Turquie est le troisième producteur européen de déchets ménagers, elle affiche aussi le taux le plus bas du continent en matière de recyclage*. La ville d'Istanbul (15 millions d'habitants) vient de lancer une initiative originale. 
 
Depuis le mois d'octobre 2018, les usagers du métro d'Istanbul bénéficientd'un dispositif innovant leur permettant de voyager à moindre frais tout enrecyclantleurs déchets. Ils peuvent désormais déposer dans une trentaine de machines des bouteilles en plastique ou des canettes en aluminium usagées. L’appareil scanne les déchets pour identifier leur composition puis les convertit en crédits, permettant aux usagers de recharger leur carte de transport.
 
Le barème de conversion des déchets en crédits de transport est très précis : une bouteille de 0,33 litre équivaut à 2 centimes de lire turque, une bouteille de 0,5 litre à 3 centimes, une bouteille de 1,5 litre à 6 centimes, et une canette en aluminium de 0,5 l à 9 centimes. Pour obtenir un aller simple plein tarif entre la banlieue d'Istanbul et son centre-ville, un voyageur devra par exemple déposer 28 bouteilles de 1,5 litre. 
 
100 machinesauront été installées dans le métro d’Istanbul d'ici à la fin de l'année.
 
 
*Source : rapport publié en 2017 par le cabinet conseil britannique Expert Market 

 
© Arnaud Andrieu - SIPA