Return to my selection
3 août 2017

Une définition réglementaire des perturbateurs endocriniens adoptée par l’Union européenne

Les États membres ont voté en faveur de la proposition de la Commission européenne qui établit pour la première fois des critères scientifiques d’identification des perturbateurs endocriniens présents dans les pesticides, en vue de les retirer du marché.

Les critères adoptés sont basés sur la définition  de ces substances chimiques par l’OMS*.
 
Après plus d’un an de discussions au sein du Conseil européen, c’est un premier pas qui vise à instaurer un système réglementaire contraignant. La Commission précise que ce dispositif « garantira que toute substance active utilisée dans les pesticides et reconnue comme perturbateur endocrinien pour les humains et les animaux pourra être évaluée et retirée du marché ».,
 
Cette première étape ouvre la voie à une régulation dans d’autres secteurs industriels, tels que celui des jouets, des produits cosmétiques et des emballages alimentaires. 
 
Identifier les perturbateurs endocriniens est un véritable défi scientifique. C’est pour cette raison que l’Union européenne consacrera un budget de 50 millions d’euros à la recherche dans ce domaine. Une dizaine de projets devraient être lancés dans le cadre du prochain programme de travail Horizon 2020.
 
* Organisation Mondiale de la Santé
 
**Substances chimiques présentes presque partout dans l’environnement (pesticides, cosmétiques, matières plastiques) susceptibles de modifier le système hormonal de l’espèce humaine.

© Photothèque Veolia / Alex Wurditsch