Smart City Expo 2016 : la ville collaborative prend forme

Le Smart City Expo World Congress est devenu un événement de référence dans le domaine des villes intelligentes et durables. Cette année, en prenant le pouls des évolutions technologiques devenues matures, il a mis en valeur la thématique du citoyen connecté.

SCEWC
© SCEWC 2016

Lors de sa sixième édition, qui s’est déroulée du 15 au 17 novembre à Barcelone, le Smart City Expo World Congress (SCEWS) a accueilli quelques 16 688 visiteurs. Au fil des ans, ce rendez-vous prisé des entreprises, des institutions publiques et des citoyens s’est imposé comme la référence dans le domaine de la ville intelligente, connectée (Smart city) et durable.
 
Autour de la thématique « Des villes pour les citoyens », le Smart City Expo World Congress 2016 s’est intéressé aux usages et à l’utilité des technologies connectées. Citée dans le quotidien Le Monde, la co-présidente de l’Expo, Pilar Conesa souligne que « le concept de la ville évolue. Il y dix ans, les municipalités étaient centrées sur l’efficacité et l’amélioration de leurs services. Elles comptaient sur Internet pour offrir des services 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. (…) Depuis, nous sommes passés à un intérêt accru pour l’interaction avec les gens, les entreprises et les municipalités. »
 
600 villes présentes
600 villes étaient présentes lors de l’événement et 50 d’entre elles disposaient d’un stand. À l’exemple de Dubaï, représentée par le Smart Dubai office. Son directeur général, son Excellence Dr Aisha bin Bishr, s’exprime ainsi dans les colonnes du webzine Computer news middle east (CNME): « Depuis un an, le Smart Dubai office et ses  partenaires stratégiques mettent en œuvre un ensemble de nouvelles mesures, de programmes et d’initiatives susceptibles de faire progresser la ville intelligente. Nous sommes honorés de venir ici présenter nos réalisations au monde entier. »
 
Du côté des industries, l’entreprise chinoise Huawei exposait son nouveau programme « Leading new ICT, Building a Better Smart Society » qui repose sur trois espaces interconnectés : santé et éducation, gouvernance et gestion des services essentiels. Selon Yan Lida, président du Groupe : « Ensemble avec nos partenaires tels qu’Accenture, Honeywell, Hexogon, Veolia, Huawei expose une diversité de solutions innovantes dans les domaines éducatifs, de la santé, et des réseauxVous pouvez ainsi tester l’efficacité et le confort que la société intelligente apporte aux élus et aux citoyens. » Edwin Diender, vice-président du département en charge des services publics et gouvernance de la ville chez Huawei, résume ainsi l’esprit qui préside à la conception des technologies présentées à l’Expo : « Notre entreprise compare la ville intelligente à un organisme vivant. Notre centre opérationnel est comme le centre nerveux qui contrôle et connecte toutes sortes d’informations. »
 
Ville intelligente et ville durable
Durant trois jours, l’Expo est devenue la capitale du développement durable, hébergeant 3 sommets internationaux :  le sommet européen de l’économie circulaire, le sommet de l’Iwater, dédié au cycle complet de l’eau et à sa gestion dans les espaces urbains, et la « European Utility Week » concernant les services essentiels et les infrastructures urbaines. Les échanges ont été éclairés par la participation d’intervenants tels qu’Ellen Mac Arthur, ambassadrice de l’économie circulaire.
 
New York, Vienne, Mexico, Chennai et Friburgo récompensées
Trois prix ont récompensé la ville de New York pour sa stratégie « smart » au service d’une cité plus équitable et inclusive.La co-entreprise viennoise Aspen Smart City Research a reçu un prix pour sa plateforme de gestion énergétique urbaine. Enfin,  des initiatives menées dans trois villes du Sud ont été distinguées : l’initiative citoyenne « 3 sur 3 »  à Mexico, qui favorise  la transparence en matière de gouvernance municipale ; le projet Kabadiwalla Connect à Chennai, en Inde, qui développe une gestion responsable des déchets visant à limiter leur dépôt en décharge ; enfin, la plateforme citoyenne créée à Friburgo au Brésil, dont l’objectif est d’accompagner la reconstruction de la ville durement frappée en 2011 par des glissements de terrains meurtriers.

 

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois

Mot clé

smart city