Futuriste cover

Borås (Sweden)

Le « Thermos » grandeur nature

Borås, durable avant l’heure

Dès 1959, la ville choisit de s’affranchir de l’utilisation des combustibles fossiles. En prenant son destin énergétique en main, elle évolue progressivement vers des solutions alternatives de chauffage. Aujourd’hui, elle peut compter sur les ressources renouvelables des combustibles solides résiduels (CSR), de la biomasse ou de la cogénération pour assurer le confort thermique de ses 110 000 habitants.

En périphérie de la ville suédoise de Borås, une drôle de tour métallique culminant à 80 mètres domine le paysage. Bien qu’elle ne se visite pas, elle est très appréciée des habitants, qui l’ont affectueusement surnommée « le Thermos ». La vocation de ce réservoir, car c’en est un : stocker dans ses 37 000 m3 une partie de l’énergie thermique produite par les installations de chauffage urbain. Le service municipal de Borås* y a vu une solution d’avenir pour limiter le recours aux énergies fossiles, en période de pic de consommation. Mais comment fonctionnet- il ?

« Comme un gigantesque accumulateur capable de stocker et de distribuer de l’eau chaude en permanence, toute l’année », précise Tobias Klahr, directeur commercial Industries de Veolia en Suède. « La nuit, quand la demande en chauffage urbain est basse, il maintient à température constante l’eau chaude non utilisée. En cas de hausse dans la journée, il fonctionne à la manière d’un réservoir-tampon, en distribuant la quantité de chaleur nécessaire aux chaudières pour fonctionner à régime constant. »

Intégré depuis 2010 à la centrale thermique de la ville, le Thermos améliore la performance du réseau de chaleur, alimenté par un mix d’énergies renouvelables et de fuel en appoint. En lissant les fluctuations de production, il optimise la combustion avec, à la clé, des économies en maintenance et en énergie d’origine fossile. En évitant ainsi l’émission de 7 700 tonnes de CO2 chaque année, le Thermos accomplit un geste citoyen : il participe à l’objectif de neutralité carbone que s’est fixé la ville, à l’horizon 2025.

* Borås Energi och Miljö AB a confié à Veolia l’exploitation et la maintenance de ses installations thermiques de 2006 à 2016.
 

Retrouvez l'intégralité des contenus du dossier du mois