Return to my selection
24 janvier 2019

Transition énergétique dans l’industrie : un marché de 2 000 milliards de dollars

Selon Navigant Consulting1, les transitions énergétique et écologique bouleversent les modes traditionnels de fabrication des biens comme des services. Autant d’opportunités de croissance à saisir pour les industriels.

Navigant Consulting publie un livre blancqui offre aux industriels un cadre stratégique et opérationnel à ceux qui souhaitent privilégier les démarches d’éco-conception. Ce guide décrypte aussi les nouvelles attentes des consommateurs, conscients désormais des enjeux environnementaux et climatiques. Des aspirations sociétales et des évolutions techniques qui entraînent une demande croissante de produits plus « propres », représentant autant d’opportunités industrielles, d’une valeur estimée à plus de 2 mille milliards de dollars.

 

Après une première partie recensantles grandes évolutions sociétales, économiques et techniques de notre monde aujourd’hui, le rapport identifie trois grandes « tendances » entrepreneuriales qui en découlent et bouleversent les modes traditionnels de fabrication :
- La conception de produits moins standardisés, répondant à l’évolution de la demande.
- La sobriété énergétique, avec l’emploi des énergies renouvelables et des technologies offrant l’opportunité de produire et de consommer de l’électricité ou/et de la chaleur nécessaires à la fabrication des produits sur place.
- L’adoption de chaînes logistiques plus intégrées.

 

« Les entreprises peuvent accompagner  la transformation de leur environnement professionnel et bâtir de solides stratégies à long terme qui seront payantes », conclut Kornelis Blok, le directeur de Navigant.

 

1- Entreprise-conseil américaine spécialisée dans l’expertise industrielle et les marchés émergents. Elle est basée à Chicago et dispose d’une cinquantaine de bureaux dans le monde.

 

2- « Sustainable manufacturing transformation : Securing Opportunities from the Emerging Cloud », Navigant, 20 novembre 2018.

 

© Rodolphe Escher - Phototèque Veolia