Transition énergétique

L’arsenal législatif à la rescousse

Partout dans le monde, les réglementations sont un catalyseur important pour accélérer le changement. C’est aussi le cas pour la transition énergétique. La Chine a lancé en 2016 son 13e plan quinquennal (2016-2020) dont dix des treize objectifs concernent l’environnement. Il vise notamment la baisse de 15 % de l’intensité énergétique (rapport entre la consommation énergétique d’un pays et son produit intérieur brut) et de 18 % de l’intensité carbone du PIB. L’un des dispositifs clés pour la réduction des émissions de CO2 chinoises est l’ouverture pour 2017 d’un marché carbone national.
Aux États-Unis, même si l’État fédéral s’est désengagé début juin de l’accord de Paris, nombre de municipalités, comtés et États poursuivent leurs efforts en faveur du développement des énergies renouvelables et de la réduction de leur empreinte carbone. Une trentaine d’entre eux (Californie, New York City, Ohio, Illinois, Michigan, Texas, Iowa…) ont ainsi fixé des normes contraignant les compagnies d’électricité à fortement accroître leur recours aux énergies renouvelables dans la prochaine décennie, au détriment du charbon. Du côté de l’Afrique, de nombreux pays – Maroc en tête – se sont dotés d’objectifs ambitieux en faveur de la transition énergétique. En Europe, le « paquet climat énergie » adopté dès 2014 ambitionne, à l’horizon 2030, une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % par rapport au niveau de 1990, une amélioration de l’efficacité énergétique d’au moins 27 % et un mix énergétique incluant au minimum 27 % d’énergies renouvelables.
Dans cette dynamique, la Commission européenne a validé en novembre 2016 de nouvelles propositions visant à aligner les politiques des 28 États membres avec les objectifs de l’accord de Paris. Au programme, la réduction de la consommation énergétique d’au moins 30 % (et non plus 27 %) assortie d’un objectif d’efficacité énergétique contraignant. Ces textes doivent encore être approuvés par le Conseil et le Parlement européens, un processus qui devrait aboutir fin 2017 ou début 2018.