Return to my selection
5 février 2020

Le top 10 mondial des pays acteurs de la transition énergétique

L’ONG australienne The Climate Council* a réactualisé son palmarès des pays les plus actifs en matière de production d’électricité à partir de sources énergétiques renouvelables. Elle y détaille leurs réalisations ainsi que les engagements déjà pris et à prendre.

Depuis 2016, le Climate Council met en avant les pays qui, dans le monde, mettent résolument en œuvre la transition énergétique. 10 pays figuraient déjà en 2016 au palmarès. Fin 2019, tous confirment leur position de leader

            - La Suède décarbonera totalement sa production d’électricité dès 2040. C’est à ce jour le seul pays au monde à s’imposer un tel objectif.

            - Au Costa Rica, 95 % de la production d’électricité est désormais assurée par les énergies renouvelables. Le pays ambitionne la neutralité carbone dès 2021. 

          - Le Nicaragua redouble d’efforts depuis 2012 pour diminuer sa dépendance aux énergies fossiles. Ce pays d’Amérique latine figure toujours dans les top 5 des plus gros investisseurs dans les énergies renouvelables par rapport à son produit intérieur brut**(PIB). Il vise une transition énergétique accélérée en misant principalement sur les sources éolienne, solaire et géothermique. En 2018, déjà 50 % de sa production d’électricité était assurée par ces énergies. L’objectif reste de 97 % dès 2027***.

            - Au mois d’octobre 2019, l’Écosse a couvert 98 % de ses besoins en électricité grâce à l’énergie éolienne.

            - L’Allemagne, au premier semestre 2018, a produit suffisamment d’énergie verte pour couvrir l une année de consommation des foyers de son territoire. Dès 2030, 65 % de son électricité sera produite grâce aux sources d’énergies renouvelables.

            - Près de 100 % de l’électricité uruguayenne est désormais assurée par les énergies renouvelables. Une performance obtenue en dix ans !  

            - En 2017, la moitié de la production électrique danoise provenait des énergies éolienne et solaire. Et 43 % de la consommation électrique nationale de l’énergie éolienne, un record mondial à ce jour.  Dès 2050, le Danemark ne devrait plus avoir recours aux énergies fossiles pour alimenter son réseau national électrique.

            -  45 % des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables sont chinois. La Chine s’est engagée à injecter 35 % de sources d’énergie renouvelable dans la production électrique dès 2030.

            - Aux États-Unis, malgré une politique fédérale favorable aux énergies fossiles, le secteur de l’énergie solaire emploie désormais davantage que ceux de l’énergie du charbon et du nucléaire.

            - Au Kenya, plus de 50 % de la production d’électricité sont couverts par la géothermie en 2019, contre 13 % en 2010. Le mix énergétique progresse par ailleurs depuis l’installation récente d’un des plus grands parcs éoliens d’Afrique (310 MW), portant à 70 % la part d’énergie renouvelable dans la production électrique nationale. 

 

*Le Climate Council a été fondé en 2003. Il est constitué de chercheurs, bénévoles pour la plupart. Il se propose d’apporter des solutions au dérèglement climatique auprès des institutions publiques australiennes. Son domaine de compétences couvre un large spectre de spécialités : climat, énergies renouvelables, santé et gestion des politiques publiques.

 

**13 Md de dollars US en 2018, pour 6 millions d’habitants. Source IEA.

 

*** RENEWABLES 2019 GLOBAL STATUS REPORT, REN 21, p.195, 2019.

 
 
© ISOPIX / SIPA